06 juillet 2018

Ma robe liquette

Bonjour,

Encore une semaine très chargée pour moi avec un déplacement à Paris lundi et mardi, beaucoup de réunions dans le cadre du départ à la retraite de mon directeur et de l'arrivée de sa remplaçante qu'il faut informer de tous les sujets en cours ! L'été sera chaud...

Du coup je n'ai pas eu beaucoup de temps pour aller lire vos derniers posts et parcourir vos blogs, sniff...

Pour bien aborder ce week-end, où nous remontons à Paris pour aller voir le ballet "La fille mal gardée" à l'Opéra Garnier demain soir, je vous présente la dernière cousette qui m'était destinée, à savoir une robe liquette parfaite pour les fortes chaleurs, terminée mercredi après-midi et portée dès hier à l'occasion du pot de départ du directeur.

Côté patron :

Il s'agit du modèle 106 B du magazine Burdastyle de mai 2009.

index

C'est un modèle que j'avais déja dans mon stock de patrons décalqués, car je l'avais cousu lors de mes débuts en couture, en version liquette. Je l'avais très peu porté car d'une longueur intermédiaire entre robe et chemise et  patte de boutonnage bof-bof !

Côté fournitures :

J'ai utilisé un coupon de coton bleu jean avec un petit effet de rayures dans le tissage du tissu, des boutons de mon stock, des chutes de cuir, un peu d'entoilage pour le col et la patte de boutonnage et de l'élastique (largeur 1 cm).

Côté réalisation :

A la coupe du tissu, j'ai rallongé le patron de 10 cm pour bien avoir une robe et non plus un truc entre la robe et la tunique.

En termes de modifications, j'ai également appliqué un petit triangle de cuir au bas de la patte de boutonnage, ce qui n'est pas prévu sur le modèle, et j'ai, après un premier essayage, décidé de poser un élastique pour froncer légèrement le bas des manches, qui avaient sans cela un petit côté veste de personnel hospitalier !

Voici donc ma nouvelle robe, parfaite avec cette ceinture en cuir à lanières !

IMG_1210

IMG_1211

J'aime bien ce petit triangle ajouté là, qui finit joliment la patte de boutonnage, dont j'ai choisi les boutons en raccord avec mon cuir.

IMG_1218

Le dos est joli, avec un pli creux profond.

IMG_1214

IMG_1215

Focus, non pas sur la pâleur de mes mollets, mais sur la fente de côté terminée par un triangle de cuir également.

IMG_1217

Super ravie de cette robe, plutôt confortable et agréable à porter ! Seul bémol, le tissu marque beaucoup la transpiration et avec la chaleur du moment, je me suis retrouvée avec les dessous de bras très marqués ! Heureusement que l'ampleur permet de dissimuler la chose ! Du coup je ne suis pas certaine que ce tissu soit du pur coton... Mais bon 8€ les 3 mètres, il n'y a pas de quoi se plaindre.

IMG_1213

Et pour finir ce post, comme beaucoup me l'ont demandé, je vous mets deux photos de mes jupes de mambo lors de notre prestation de samedi dernier !

Nous avons eu très très chaud, mais la soirée fut excellente ! Nous étions les seuls amateurs à nous produire, et notre ballet a été très apprécié et applaudi, notre prof nous a dit qu'on avait vraiment assuré ! En plus, j'ai partagé la scène avec Lucie, donc grand bonheur pour moi !

Les costumes ont fait leur effet, le mouvement des jupes dans les alignements était top, et le fait d'avoir des dos différents très sympa ! Les accessoires de cheveux venaient bien finir l'ensemble, même si peu visibles pour les spectateurs les plus éloignés.

Début de la choré, où nous sommes toutes regroupées.

IMG_1208

Passage en ligne, avec un mouvement alterné : une danseuse exécute une série de pas de mambo pendant que sa voisine fait une série de ronds de bassin puis inversement (donc on est synchro une sur deux !!)

IMG_1207

Je vous souhaite un très bon week-end, à bientôt !

Posté par Terpsi- à 11:47 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 juin 2018

Postavrac : un parfum d'évasion

Bonjour,

Cette fois ça y est l'été est bien là. Il flotte dans l'air comme un parfum de vacances. Les cours sont terminés au lycée, il ne reste plus qu'une semaine d'école et c'est la période des kermesses, spectacles, goûters de fin d'année et autres assemblées générales.

Sur mon lieu de travail, l'effervescence de la période estivale commence, on voit affluer les voyageurs et les vacanciers ! Je profite le plus souvent possible de ma pause déjeuner pour marcher un peu sur la plate-forme aéroportuaire et je ne me lasse pas de l'extraordirnaire architecture de la gare TGV, conçue parl'Espagnol Santiago Calatrava.

D'extérieur on dirait un immense oiseau de verre et de métal qui déploie ses ailes.

IMG_0975

A l'intérieur, on se croirait dans une cathédrale !

IMG_1065

Je trouve finalement assez amusant que l'identité visuelle de notre aéroport lui soit conférée par une gare ! C'est vraiment comme un clin d'oeil à l'intermodalité !


 A la maison, la nature nous prodigue des merveilles et des surprises !

Une jolie surprise avec un papillon de nuit comme je n'en avais jamais vu auparavant, on dirait une feuille !

IMG_0993

Et un miracle de la nature avec cette splendide orchidée en fleur.

IMG_1149

IMG_1151

En effet, il y a quelques mois, alors que l'hiver battait encore son plein, j'ai trouvé dans la poubelle du lotissement deux orchidées qui avaient été jetées : l'une encore dans son pot mais en piteux état, défleurie bien sûr et avec les feuilles toutes cassées et l'autre jetée comme ça, les racines à l'air, défleurie également !

Tandis que je récupérais celle en pot, Lucie jetait son dévolue sur la pauvre déracinée. Après rempotage, bain hebdomadaire et exposition ensoleillée, celle de Lucie nous offre cette magnifique floraison rose et la mienne est en bouton ! Je suis tellement impatiente de découvrir sa couleur...


 Enfin, pour clôturer cette année de danse, nous allons nous produire demain soir sur Lyon avec mon groupe d'adultes ! Je suis très contente car Lucie a été incorporée à la troupe car elle vient au cours avec moi depuis que son gala est passé et c'est la première (et peut être la dernière) fois que nous allons danser ensemble sur scène!

Pour cette chorégraphie, un petit parfum d'exotisme également sur des airs de mambo/électro. J'ai proposé (vous me connaissez) de coudre nos costumes. Ben oui, j'étais tout de même un peu en manque de toutes mes séries de costumes et je me suis régalée à coudre 10 jupes à godets en satin, que j'ai montées sur basque en lycra pour plus de seyant.

Voici donc cette petite production confectionnée en une semaine.

IMG_E1162

 La basque en lycra permet d'avoir un joli rendu bien ajusté sans trop de fronces.

IMG_1157

IMG_1158

 Chaque jupe comporte 6 godets pour une belle aisance et un joli mouvement.

IMG_1159

J'ai réalisé ces jupes sans patron, sur la base des mesures prises sur chaque danseuse. Elles seront portées avec des justaucorps noirs, ce qui devrait sur scène donner l'effet de robes de mambo.

Et comme il me restait du temps, j'ai également fabriqué un accessoire à cheveux dans un esprit exotique ! A l'exception des pétales de satin, toutes les fournitures viennent de la Foir'Fouille.

Il s'agit de divers éléments collés au pistolet sur une rondelle de papier mousse à découper, que j'ai ensuite elle-même fixée sur une pince à cheveux.

IMG_1163

IMG_1164

Vous pouvez voir des espèces de feuilles de graminées (rayons fleurs artificielles) en plastique noir qui sont tirebouchonnées comme on le fait avec du bolduc, de l'organza utilisé pour les aumônières à dragées (le centre est découpé et passé à la flamme pour ne pas s'effilocher, le pourtour est froncé pour faire le coeur de la fleur), des plumes noires, des pétales du même satin que la jupe (passés eux aussi à la flamme) et un beau strass vert.

IMG_1165

IMG_1166

Je pense qu'avec ces costumes, la musique et la chorégraphie, nous ferons voyager les spectateurs !

Je vous souhaite un très bon week-end.

23 février 2018

Mon nouvel ensemble top/jupe ou comment réhabiliter un coupon délaissé.

Bonjour à vous !

Comme annoncé et pour bien terminer la semaine, je vous présente aujourd'hui un ensemble jupe/top confectionné avant les vacances et porté la première fois pour un déplacement professionnel sur Paris.

Je vais aussi essayer de vous convaincre d'exhumer certains de vos coupons. Vous savez  de quoi je veux parler ?!  Ces tissus achetés au feeling qui dorment sur des étagères, parce qu'au final on se demande pourquoi diantre on a pu craquer là-dessus  ! (oui, "diantre" : je suis aussi pour la réhabilitation des expressions désuètes, na !)

Côté patron(s) :

  • Pour la jupe :

j'ai cherché dans mes anciens Burda un patron de jupe sobre et simple, légèrement évasée, que je pourrais dupliquer à l'envie par la suite. Mon choix s'est porté sur le modèle 126 du magazine de septembre 2009 :

ddf77f8056ef5b4d0a9b7b8ace50b598

Modèle épuré et efficace, composé d'un devant, d'un dos et de deux parmentures. Avec des pinces, une fermeture invisible et le tout doublé (bien entendu !).

  • Pour le top :

j'ai testé un des modèles de mon cadeau de Noël, à savoir le livre "coudre le stretch". Je voulais un haut simple et féminin, avec des manches 3/4. J'ai choisi un modèle conçu à la base pour un sweat, le modèle Jeannette que voici :

8

Comme option, j'ai choisi la version longue, l'encolure en V profond et pour transformer ce sweat en top, je n'ai tout simplement pas mis de bord-côtes !

Côté fournitures :

  • Pour la jupe :

Comme je le disais plus haut, il est de ces tissus que l'on commande sur un coup de tête (ou de coeur) et qui restent sur l'étagère, sur l'air du "mais qu'est-ce qu'il m'a pris de commander ça, jamais je ne porterai un imprimé pareil !"

J'avais dans mon stock depuis plusieurs mois (années ?) un coupon d'un mètre de microfibre suédine aspect "serpent" qui était destiné à une jupe. Mais au final, j'hésitais à en faire quelque chose, jusqu'à ce que je me dise qu'il était temps de se jeter à l'eau !

J'ai également utilisé de la doublure gris clair et une fermeture invisible de mon stock, achetée en lot de déstockage. Le tout provient de chez Tissus-Price, où je trouve toujours des tissus intéressants et des bonnes affaires mercerie (il faut bien fouiner sur le site et y aller régulièrement...).

  • Pour le top :

J'ai "tapé" dans un coupon de 3 mètres de jersey bleu pétrôle des Coupons Saint-Pierre. Une couleur unie qui s'accorde bien avec l'imprimé de la jupe. J'ai également utilisé du lastin pour stabiliser les coutures d'épaule.

Côté réalisation :

  • Pour la jupe :

La microfibre n'est pas un tissu facile, d'autant que ma "peau de serpent" présente un côté légèrement laqué et un côté qui fait penser à du daim. J'avais peur que mon pied de biche ne piétine dessus, et j'avais également peur que des points sautent ou que mon fil ne casse du fait que ce type de tissu est très dense. J'ai d'ailleurs choisi un modèle de jupe simple et épuré à la fois pour mettre le tissu en valeur sans surcharge, mais aussi pour ne pas à avoir à multiplier les coutures et autres surpiqûres.

La doublure était indispensable car sinon la suédine colle aux jambes et c'est autant inesthétique que désagréable.

Les coutures latérales de la doublure et du côté sans fermeture de la jupe, le surfilage de la doublure et de la parmenture ont été faits à la surjeteuse.

J'ai utilisé une aiguille microstitch sur ma machine plate, pour réaliser les pinces, coudre le côté de la fermeture invisible et poser cette dernière, assembler à plat la doublure aux parmentures et effectuer mon ourlet invisible. Je suis d'ailleurs très contente de ma fermeture qui pour le coup est vraiment invisible et je n'ai eu à déplorer "que" deux casses de fil lors du piquage de mon ourlet. Je n'ai pas rencontré de problème de "glisse", la machine n'a absolument pas piétiné !

Voici donc ma jupe ! Je n'aurais jamais songé porter ce type d'imprimé animal et finalement, avec ce genre de tissu laqué, je trouve que ça le fait vraiment !! La coupe est idéale, passe-partout et confortable, je referai ce modèle sans hésitation !

P1010861

  • Pour le top :

J'ai donc pris le parti de convertir un modèle de sweat en t-shirt, ce qui finalement n'est pas bien compliqué.

Le plus difficile dans cette réalisation est l'encolure en V profond car la pose d'une bande au niveau de l'angle du V n'est jamais une chose facile. J'ai commencé par assembler les épaules à la surjeteuse en insérant du lastin dans ma couture pour les soutenir. Puis, j'ai suivi les conseils du livre en procédant à la pose de ma bande d'encolure à plat,  avant de coudre les côtés, une fois les épaules (et éventuellement les manches) fixées. Habituellement, j'assemble tout à la surjeteuse, et ensuite je passe aux finitions, ce qui fait que je pose mon encolure sur un vêtement "en forme" quasiment fini !

C'est tout bête, mais c'est vrai que ça facilite bien la tâche de procéder dans cet ordre, car on peut bien positionner sa bande à plat  !!! Bon, j'avoue tout de même qu'une encolure en V ça reste assez compliqué, mais je me suis plutôt bien débrouillée ! Une fois l'encolure posée j'ai surpiqué au point triple élastique, puis assemblé les côtés à la surjeteuse et piqué mes ourlets au triple élastique également.

Voici donc ce "Jeannette" converti en top à manches 3/4. L'encolure est sympa, mon seul bémol est que le tissu marque au fer (à repasser sur l'envers la prochaine fois...) !

P1010863

Au final, j'ai un ensemble sympa, que j'ai porté avec une veste tailleur à Paris, ou avec un gilet au quotidien, il est très agréable et allie, je trouve, confort et élégance.

P1010858

P1010860

Pour la "peau de serpent", je n'ai eu que des compliments depuis que je porte cette jupe !

Comme quoi, il faut parfois tout simplement oser... Alors, jetez donc un oeil à votre stock de coupons ! Je suis certaine que vous aussi avez des tissus mal aimés qui ne demandent qu'à être exploités  ! Mon seul conseil c'est de la sobriété et de la simplicité car les imprimés marqués supportent mal les frous-frous, les fronces et autres découpes...

A vous de jouer, et très bon week-end !

Posté par Terpsi- à 11:43 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juillet 2017

Une jupette portefeuille !

Je vous présente aujourd'hui une petite jupette estivale !

Côté patron :

Il s'agit d'une création personnelle, la jupe est composée de 3 panneaux et de deux liens.

Pour le dos : un rectangle de la hauteur désirée x 1/2 tour de hanche + 7cm

Pour le devant : deux trapèzes de la hauteur désirée x 2/3 du tour de taille en haut qui s'évasent d'une dizaine de cm.

Pour les liens : deux bandes de 5 x 30 cm.

Un morceau d'élastique de 2 ou 3 cm de large x 1/2 tour de taille.

Pour l'entoilage : deux bandes de la longueur du haut des devants et de la même largeur que l'élastique.

Côté fournitures :

Lucie a craqué pour un petit coupon en soldes, dans une espèce de voile de coton très léger. Ce coupon ne mesurant que 50 cm, le choix de la jupette s'imposait !

J'ai également utilisé du drap de coton pour entoiler les devants de la ceinture et de l'élastique pour le dos.

Côté réalisation :

La clé quand on se lance sans patron ni explications, c'est de bien visualiser à l'avance toutes les étapes de réalisation et l'ordre dans lequel procéder.

On a donc ici, de mémoire :

-entoilage des deux devants au niveau du haut, qui sera replié par la suite pour former la ceinture ;

-réalisation des deux liens ;

- assemblage des côtés, avec insertion du lien de gauche dans la couture ;

- fixation de l'élastique dos aux surplus de coutures des cotés, et couture de l'élastique tendu, au point zigzag sur le bord supérieur ;

- ourlets deux côtés du devant ;

-Repli de l'ensemble de la ceinture, avec insertion du lien de droite et piqure de l'ensemble

- Ourlet du bas pour terminer !

Et voici le résultat !

P1010200

P1010202

P1010203

Une petit jupette style paréo parfaite pour l'été !!!

A très vite pour partager ma dernière confection avant de partir en vacances !!!

 

 

 

 

Posté par Terpsi- à 11:56 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

06 juin 2017

Costumes marins

Le spectacle approche à grands pas, je ne sors quasiment plus de mon atelier pour la dernière ligne droite !

Je vous présente aujourd'hui une série de 6 costumes de marins, pour 4 filles et 2 garçons !

Côté patron :

Toujours mon emblématique patron jalie 3138 et pour les garçons, le patron d'un t-shirt manches longues du magazine Ottobre design hiver 2016.

Côté fournitures :

Un jersey marinière extensible dans les deux sens, du tulle et du satin (Laurent Tissus Bourgoin), de l'élastique large et du biais extenble blanc (Mercerie Extra).

Côté réalisation :

R.A.S pour les justaucorps.

Pour les marinières, j'ai tenté de m'appliquer pour les raccords, il y a quelques décalages, mais minimes.

Pour les jupes, je pensais que ce serait une formalité : des cercles de satin, un volant de tulle froncé, le tout monté sur un élastique large.

Mais que nenni ! Je me suis vite aperçue que la prof de danse n'avait finalement pas acheté le satin que j'avais repéré, à savoir un joli satin blanc fluide, mais avait opté pour un satin d'ameublement hyper épais et très raide ! (au prétexte que plus c'est épais, plus c'est de la qualité... No coment !)

Une vraie galère à coudre, et, à mon goût un  manque de fluidité et un tombé moyen pour les jupes.

Voici donc les costumes terminés !

La série complète justaucorps et marnières.

mar1

Les jupettes, au tombé hasardeux, qui ont été confiées par la suite à une association locale de couseuse pour la pose d'une ruban marine en bas.

mar2

Le costume des filles complet.

mar3

mar4

et une vue de dos avec un jolie décolleté.

mar5

Les garçons porteront un pantalon blanc et une casquette de capitaine, les filles auront des petits chapeaux de moussaillon !

Mais au fait, à quel type de danse de caractère ce ballet fera-t-il référence, une idée ?

Personne n'a trouvé. Il s'agit de la danse des marins, qui fait partie du patrimoine folkorique russe !

Posté par Terpsi- à 10:24 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2017

Sur un air russe : Acte I

Cette année et pour la première fois, ma fille va concourir fin avril en catgéorie "Avancé" sur pointes dans un concours international.

A partir de cette catégorie, les candidats doivent se présenter en costume !

Certains achètent leur costume, d'autres le louent... Pour ma part, je suis allée demander au professeur de danse si elle acceptait de me laisser le plaisir de coudre le costume de ma fille.

Je m'étais déjà imaginé un joli tutu plateau rose avec de la dentelle noire !

Si elle a répondu favorablement à ma demande, la commande a été très précise. Ma fille évoluant sur un "Air Russe" de Schubert, elle m'a dit vouloir un costume russe, avec une jupe rouge, un tablier, un ceinture large noire et une petite blouse froncée à manches ballons.

mouais

On est bien loin du tutu... Je suis donc vite allée farfouiller sur Pinterest où j'ai trouvé plein de visuels costumes russes...

pixiz-21-03-2017-10-21-24

Bon, ok, c'est russe, mais ça ne correspond pas à la commande ...

damned

Puis (bon sang mais c'est bien sûr) je suis allée chercher des photos de costumes du ballet Coppélia, très empreint de folklore de l'Europe de l'Est, et je suis tombée en arrêt devant ceci :

9399b9c3c3b4fbc3fee5592b19acf93a

Jupe rouge, tablier, corset noir, chemisier manches ballons : bingo ! J'avais trouvé mon inspiration (costume Coppélia de l'English National Ballet).

Le processus de conception/réalisation étant très long, je vous présente aujourd'hui l'acte I, scène 1 (la jupe) et 2 (la ceinture).

Côté fournitures :

Pour la jupe, j'ai utilisé du satin de coton rouge et du tissu à fleurs "folk" commandés sur bennytex. Du galon noir et de la dentelle (stock de ma grand-mère), une fermeture invisible, deux crochets à jupe, et du tulle souple blanc.

Pour le tablier, le même tissu à fleurs et de la dentelle ancienne (une grande cousine de ma maman était dentellière à Calais... J'ai hérité d'un joli petit stock !).

Pour la ceinture, il m'a fallu du velours ras d'ameublement, de la toile épaisse, du biais noir, du passepoil à motif doré, de la baleine à coudre et des bandes pressionnées.

Côté patron :

Pour la jupe pas de patron. J'ai juste coupé deux grands demi-cercles avec pour la taille une ouverture d'environ 2 fois le tour de taille. idem pour la partie jupon.

Le tablier est un simple rectangle.

Pour la ceinture, après pas mal de recherche, j'ai trouvé ce patron gratuit. Attention toutefois, il s'agit d'un patron de serre-taille,  (avec une contention de -10cm ), il m'a donc fallu ajuster les pièces au tour de taille de ma fille pour qu'lle ne soit pas contrainte dans ses mouvements !

Côté réalisation :

Scène 1 : la jupe

La jupe est donc composée de deux grands demi-cercles de satin de coton rouge. Elle est froncée à la taille et fermée par une fermeture éclair.

En bas de la jupe est cousue une longue (très longue, plus de 5 mètres !!!) bande de tissu fleuri (j'ai fait au mieux pour les raccords). Pas facile de coudre une bande droite sur un arrondi, mais ça a marché !

J'ai ajouté du galon noir, un pour cacher l'ourlet du bas, un pour masquer la couture entre la bande fleurie et la jupe et un dernier juste au dessus.

Enfin, j'ai fixé à la main des fleurs en strass dans les espaces vides du tissu fleuri, pour apporter un peu d'éclat sous les projecteurs (et aussi parce qu'on aime quand ça brille !!!).

P1010031

Sous la jupe, j'ai réalisé un jupon de tulle qui est volanté. Il se compose des deux mêmes demi-cercles que la jupe, et comporte trois volants : deux volants de tulle très froncés et un volant de dentelle que j'ai ourlé d'un roulotté au fil rouge. Le jupon est ouvert sur le coté, du même côté que la fermeture, j'ai bordé cette ouverture d'un biais élastique pour que ça ne craque pas à l'enfilage !

P1010032

L'intérêt du jupon est double : il apporte du gonflant à la jupe et esthétiquement, c'est plus  joli, quand la danseuse tourne ou fait des grands sauts, de voir un beau jupon plutôt que l'envers de la jupe !!! Voyez plutôt !

1dddf7a21ae8ae11fdaddd8412adfa8f

Pour le tablier, j'ai simplement légèrement froncé le haut de mon rectangle de tissu fleuri, fait un petit ourlet remplié de chaque côté et ajouté de la dentelle en bas.

Enfin, j'ai procédé au montage final sur la ceinture : jupe, jupon et tablier sont pris en sandwich dans une ceinture de 6 cm de large qui est entoilée et renforcée par un élastique épais et rigide. Le tout se ferme par deux crochets à jupe.

P1010033

Scène 2 : la ceinture

Pour la ceinture j'ai coupé les pièces de mon patron, en double : un jeu dans mon velours ras, et un jeu dans de la toile blanche épaisse.

J'ai ajouté deux pièces d'environ 4cm chacune dans le dos.

J'ai d'abord asssemblé chaque pièce velours à sa jumelle de toile, envers contre envers, avec ma surjeteuse. J'ai ensuite assemblé les pièces les unes aux autres puis j'ai bien aplati mes coutures au fer.

Je suis ensuite venue fixer mes baleines aux emplacements indiqués sur le patron. Pour plus de simplcité, j'ai choisi de la baleine à coudre, qui est donc fixée directement sur ma pièce. Pour les finitions, j'ai opté pour un ourlet au biais noir en bas et pour la pose d'un joli passepoil brillant en haut.

P1010034

P1010035

Côté fixation, j'ai choisi de coudre à points cachés à la main une bande de pressions.

P1010036

Ainsi s'achève ce premier acte.

P1010029

P1010028

A suivre l'acte 2, avec en scène 1 un petit chemisier en voile (qui en en cours, comme on le voit sur les photos ), que je souhaite fixer à un justaucorps blanc (pour éviter la transparence). Ce justaucorps servira aussi de point d'ancrage à la jupe, pour éviter qu'elle ne tourne en même tant que la danseuse !

En scène 2 nous aurons également la réalisation d'une petite coiffe...

Il y a encore du travail, donc à très bientôt !

 

Posté par Terpsi- à 10:29 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mars 2017

La jupe crayon

Ca fait un moment que j'en avais envie, parce que je me disais que ce genre de forme pouvait bien convenir à ma silhouette.

Le tout était donc de se lancer, trouver le bon modèle et le bon tissu...

Et c'est chose faite ! J'ai (enfin) ma jupe crayon, parfaite pour le travail !

Côté patron :

J'ai feuilleté mon stock de Burdas et mon choix s'est porté sur le modèle 112-113 du magazine de janvier 2011.

BURDA janvier 2011 jupe modèle 113

Voyez cette découpe en "V" et ce petit godet bien sympathique à l'arrière !

Côté fournitures:

J'ai opté pour un joli jacquard extensible dans les tons noir et gris, trouvé sur Tissus Price , un peu de coton gris pour la doublure et un zip invisible.

Côté réalisation :

Ce modèle n'est pas très compliqué à réaliser.

Je n'ai doublé que  l'empiècement en V .

Mon seul regret et de ne pas avoir coupé la doublure dans le biais, ou de ne pas avoir utilisé une doublure extensible car j'ai perdu le confort du jacquard extensible au niveau du ventre en choissiant un coton... Erreur à na pas reproduire si je la refais !

Allez, quelques photos !

P1010018

P1010020

Vue sur l'empiècement en V qui souligne bien le popotin...

P1010021

Et le petit godet qui permet de faire des pas d'ampleur raisonnable !

P1010024

P1010027

Les forsythias sont en fleurs, ça sent bon le printemps !!!

fleurs

Posté par Terpsi- à 11:52 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2016

Une tenue à quatre mains

C'est avec une pincée de fierté que je présente cette tenue.

Eh oui, car si le top est de ma confection, la jupette a entièrement été réalisée par celle qui la porte !

Parlons d'abord du haut.

Côté patron :

Il s'agit d'un patron maison, à partir d'un haut que la miss aime beaucoup mais qui est devenu trop petit.

L'originalité du modèle réside dans le dos du débardeur avec un effet de torsion.

Côté fournitures:

Un petit reste du jersey vert d'eau utilisé pour le haut de ma robe "Anna" (cosplay Frozen).

Côté réalisation :

J'ai fait deux empiècements devant et derrière car mon coupon était trop juste pour obtenir la longueur souhaitée.

Je ne me suis pas embêtée avec des ourlets et autres bordures en biais pour cette fois. Tous les bords sont justes finis au rolotté de ma surjeteuse.

 

IMG_20160925_182736

Ensuite, la jupe.

Côté patron :

Eh bien, pas de patron, il suffit d'un rectangle de tissu de la hauteur souhaitée qui fasse en largeur le double du tour de hanches.

Côté fournitures :

Un coupon de coton vert, de l'élastique de 2 cm de large.

Côté réalisation :

Ma fille a tout fait (trop fière !!!).

La coupe du tissu, l'assemblage du rectangle, la coulisse pour l'élastique, le passage de l'élastique, l'ourlet à la surjeteuse !

IMG_20160925_182716

La jupe a été beaucoup portée fin août, à l'occasion du stage de danse de pré-rentrée : c'est la classe de dire à ses copines qu'on a cousu soit-même sa jupe !!!

au top

Posté par Terpsi- à 17:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2016

Une jupe à panneaux

Voici une jupe blanche à panneaux, ou godets, qui joue sur la transparence !

DSC_0376

Côté patron :

J'ai déniché ce modèle dans un vieux magazine Burda : couture facile printemps-été 2009.

Il est séduisant car constitué d'une vingtaine de rectangles et d'une vingtaine de triangles.

Côté fournitures :

J'ai opté pour le blanc, avec un joli coton assez épais et un tissu du type voilage. Ces deux tissus faisaient partie d'un lot que l'on m'a donné et qui provient du grenier d'un ancien tailleur. Ils sont de très bonne qualité.

Côté réalistion :

C'est là que l'affaire se corse car le montage est très fastidieux. Il faut assembler le haut des rectangles entre eux  jusqu'à une certaine distance, ce qui requiert une grand précision, puis insérer dans le bas les triangles transparents, en prenant bien garde de ne pas se louper dans les angles !

peur

Une fois cette opération réalisée, il faut encore surfiler chaque pièce pour éviter que le tissu ne s'effiloche.

Le montage de la ceinture et de la fermeture éclair reste classique.

DSC_0380

Le résultat est assez spectaculaire !

DSC_0382

J'ai également confectionné un fond de jupe monté sur un simple élastique, car trop de transparence nuit à la décence !!!

Le tout est agréable à porter au quotidien, parfait pour le travail !

approuvé

Posté par Terpsi- à 10:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :