16 mai 2019

Côté boutique : le tutu Laurencia

Bonjour !

Je vous propose aujourd'hui un petit tour "côté boutique" avec une confection qui vient enrichir la catégorie des articles déjà cousus. Cette catégorie compte pas mal de justaucorps et tuniques, mais peu de tutus et j'ai décidé d'y remédier.

Je n'y vois que des avantages : montrer l'étendue de mon offre, proposer des articles disponibles sans délais de réalisation et parfaire ma technique.

La confection du tutu que je vais vous présenter m'a permis de tester le montage d'un tutu souple à volants par insertion des volants de tulle dans les coutures de la culotte, d'expérimenter un effet de bustier/basque en trompe l'oeil, d'essayer de proposer des accessoires assortis au tutu et de tenter des couleurs et matières originales.

Côté patron :

Je suis partie du patron de tutu 2915 proposé par Jalie.

2915

Je l'ai pas mal modifié, notamment en raccourcissant le bustier et en le fixant à la basque pour avoir un tutu en une seule pièce.

Côté fournitures :

Pour réaliser ce tutu, j'ai utilisé du velours côtelé extensible et du tulle  souple couleur bronze, laminette et élastiques habituels, de la très belle dentelle argentée et des strass.

Côté réalisation :

Pas de souci pour le bustier, que j'ai bien raccourci et dont j'ai souligné le bas par la réalisation d'une bande passepoilée dans mon velours.

Le jupon est constitué de 3 volants de tulle froncé, préalablement bordés de dentelle.

La culotte est découpée en 3 morceaux entre lesquels viennent s'insérer les volants.

123494761

Pour obtenir un tutu en une seule pièce, j'ai dû ensuite retailler la partie haute de la culotte pour la réduire et faire en sorte que la découpe épouse bien la pointe du bustier.

Enfin, partie du travail très minutieuse mais que j'aime bien, j'ai décoré le bustier en y agençant de façon harmonieuse dentelle et strass, et j'ai confectionné une petite paire de manchons assortis.

Au final, on a un tutu mi-long extensible, en taille 12-14 ans, très adapté pour la variation du répertoire Laurencia, mais pourquoi pas aussi pour une reine des Dryades (Don Quichotte) ou une Esméralda originale.

Voici une vue d'ensemble, sur mon tout nouveau buste taille "ado" qui remplace avantageusement mon buste aux "gros nénés". (du coup j'ai maintenant un buste enfant, un ado, et un adulte, youpiii !)

WSZU1940

 Vue de dos, découpes très seyantes et bretelles chair pour un rendu "sans bretelles" sur scène.

IMG_E3412

 La paire de manchons, qui vient compléter le tutu : j'y ai mis, pour le rappel, un peu de dentelle et de strass.

IMG_3414

Et enfin, zoom sur le bustier et ses ornements, de gros strass irisés en résine, cousus, et de petits strass en cristal (de toute beauté) dans des tons rosés, verts et irisés.

IMG_3413

Au final, je trouve que cette couleur inhabituelle et ce velours cotelé rendent bien et je suis contente de ce tutu que vous pouvez donc trouver dès maintenant sur la boutique!

Qu'en pensez-vous ?

Posté par Terpsi- à 14:19 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05 avril 2019

Une semaine de carnaval : couture et recyclage

Bonjour !

Outre le retour du froid, et je l'espère la fin une bonne fois pour toutes de nos problèmes de fuites d'eau, cette semaine aura été marquée par le carnaval.

Tout d'abord carnaval du lycée, qui a eu lieu hier et pour lequel Lucie m'avait demandé, il y a un moment déjà, de confectionner des tenues de pompom grils pour elle et ses copines.

Attention, pas n'importe quelles pompom girls, mais précisément celles de la série Netflix "Riverdale".

C'est donc armée d'une photo que je me suis attachée à reproduire le plus fidèlement possible ladite tenue.

Le seul hic, c'est que je n'ai eu les mensurations des jeunes filles que vendredi dernier... donc moins d'une semaine pour coudre 4 tenues (étant entendu que je travaille à temps plein, vous voyez un peu le topo !).

Côté fournitures :

J'ai utilisé du burlington, du blanc et du bleu, ainsi que du biais, du jaune et du blanc, le tout commandé sur tissus-price.

J'ai également eu besoin de 4 zips,  4 pressions résine, et de la colle à tissu.

Côté patrons :

J'ai pris un patron de débardeur en tissu chaine et trame dans un magazine de mon stock (Elena couture de mai 2016) pour le haut, et pour le bas j'ai bidouillé à partir du patron d'une jupe à godets tiré du livre "Un hiver couture".

Côté réalisation :

J'ai commencé ce week-end en reproduisant en feutrine le symbole de l'équipe de Riverdale à savoir à "R" jaune sur un porte-voix bleu.

IMG_E3259

J'ai collé les 3 couches de feutrines pour en faire un seul patch.

J'ai ensuite assemblé les devants de mes hauts avec les deux triangles blancs au niveau de la poitrine, qui sont soulignés par du biais jaune que j'ai fixé au point zig zag.

Les patchs ont été appliqués au petit zigzag serré au centre du buste.

A la fin du week-end j'avais terminé les 4 hauts.

IMG_E3266

Lundi j'étais à Paris en déplacement. Mardi, après mon cour de Pilâtes, j'ai découpé mes patrons de jupe (en 4 tailles différentes, sinon c'est pas rigolo...)

Mercredi après-midi (RTT hebdomadaire), j'ai coupé mon tissu pour les jupes (chaque jupe comprend 16 panneaux, hum) et commencé l'assemblage des pans et la pose des 3 bandes de biais en bas des jupes.

J'ai terminé dans la nuit à 1h30, en finissant par le montage des jupes sur ceinture.

Voici les photos prises à ce moment là.

IMG_E3273

IMG_E3272

J'ai eu du mal à m'endormir, à cause de l'énervement et aussi du stress car rien n'a pu être essayé et mon tissu n'est pas extensible...

Premier soulagement hier matin, jour J : la tenue va parfaitement à Lucie !

IMG_E3274

IMG_E3275

Second soulagement en fin de matinée après un coup de fil de la miss : tous les costumes vont impeccablement !!

Les filles étaient ravies, j'ai même reçu des sms de remerciement ! Et elles ont reçu beaucoup de compliments sur leurs tenues !

Voici donc les Vixens de Riverdale :

riverdale-jailhouse-rock

Et les Vixens du lycée Léonard de Vinci, qui  n'ont rien à leur envier !

HLNU9745

ISLA0356

MZVI7622


 Et puis aujourd'hui, pour faire bonne mesure, c'est le carnaval de l'école de Lénaïc, sur le thème "recyclage".

Là, ce sont les garçons qui s'y sont collés ce week-end.

L'image qui nous a inspirés a été trouvée sur Pinterest.

ca479ceee9761a2bcda86988ccd37ee5

Les garçons ont confectionné le masque géant en carton, qui a été peint en gris et décoré avec de la peinture blanche, du marqueur noir et des "pics" noirs, restes de décos achetées à la Foir'fouille l'an dernier.

Ils ont aussi fait le bâton du sorcier, avec un tube carton décoré, surmonté d'une boule polystyrène ornée de plumes et de "pics" noirs.

Pour ma part j'ai juste cousu des bandes coupées dans des sacs plastiques sur des élastiques pour faire des franges aux bars, aux jambes et sur l'arrière du masque qui tient en place grâce aux mêmes élastiques.

Et voici le jeune homme prêt au départ ce midi (je suis rentrée exprès pour l'aider à se préparer...).

IMG_3277

Ouf de soulagement car il ne pleut pas, donc le carton ne risque pas de partir en marmelade !

IMG_3276

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end, moi je vais aller me coucher (huhuhu) !!!

Posté par Terpsi- à 16:16 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 décembre 2018

Coudre un tutu professionnel - Part 3. : la décoration et les finitions

Bonjour !

Troisième et dernier épisode de mon feuilleton "coudre un tutu", avec une partie assez sympathique : la décoration du tutu.

Comme la plupart des costumes de scène, le tutu doit comporter des ornements qui lui apportent de la personnalité et de la brillance.

Pour mon tutu, j'ai opté pour un décor de style baroque, dans les tons or et cuivré. Les éléments utilisés pour les ornements sont de la dentelle et de la guipure or, des strass, des perles dorées et des sequins.

Le décor du tutu :

Pour décorer le tutu, on crée ce qu'on appelle un plateau. Ici mon plateau est constitué d'un disque de tulle orange lamé or, dont j'ai agrémenté le tour d'une bordure de dentelle.

Cette bordure est fixée à la machine au point zig zag, avec un fil métallisé or sur le dessus et du fil orange dans la canette.

Par dessus cette dentelle, j'ai collé d'une part des petits strass et brodé d'autre part des sequins cuivrés dont le centre est orné d'une perle dorée.

Voici ce que ça donne en gros plan.

IMG_2881

J'ai alterné sequin brodé d'une perle et strass collé.

IMG_2883

 

Sur l'envers, on voit le point de fixation de la bordure au point zig-zag...

 

 

IMG_2884

Et tous les petits noeuds qui maintiennent les sequins et les perles (ici les fils avant nouage).

IMG_2882

Comme vous vous en doutez, la broderie à la main de tous ces sequins est un travail de patience, mais qui apporte un vrai +++ au tutu.

Une fois le plateau décoré, je l'ai froncé et bâti sur mon bas de tutu.

IMG_2894

Le rendu est joli, le plateau forme une petite corolle qui vient joliment souligner le tutu, en accord avec la couleur du bustier.

IMG_2895

Le décor du bustier :

Pour le bustier, j'ai utilisé des pièces de guipure or. Le premier exercice est de trouver un positionnement adéquat et harmonieux. Pour ce faire, j'ai placé le bustier sur un de mes mannequins et ai fait des essais en épinglant mes appliqués.

IMG_2885

Et voici la disposition que j'ai retenue, avant de passer à la couture à la main de ces appliqués sur mon bustier.

IMG_2886

Puis, ce fut au tour des strass, avec pour commencer le positionnement des plus grosses pièces. J'ai choisi, en rappel avec le plateau, des strass cuivrés et des strass "neutres". Ces gros strass ont été collés puis, après une nuit de pose, cousus pour plus de sécurité.

IMG_2888

Et pour parfaire le tout, j'ai ajouté des strass plus petits, dans les mêmes tons, qui sont juste collés.

J'ai utilisé une colle spéciale pour les strass. Mes strass étant thermocollants, j'aurais également pu les fixer avec mon fer à strass, mais j'ai eu peur d'abimer mon tissu délicat.

Voici la fameuse colle, avec un applicateur hypra fin, que je n'ai trouvée que sur Amazon...

IMG_2891

Un gros plan sur l'appliqué central, avec les petits strass collés et le gros collé/cousu...

IMG_2892

... Et sur un des appliqués latéraux.

IMG_2893

Le tout formant un résultat harmonieux.

IMG_2889

L'assemblage et les finitions :

Une fois la colle bien sèche, j'ai pu passer à l'assemblage du bustier au tutu, et plus précisément de la basque au tutu.

Cette dernière opération est difficile, ma machine a un peu patiné et j'ai éprouvé des difficultés dans le maniement d'un côté de tout ce tulle, de l'autre du bustier baleiné.

Du coup, je trouve que ma couture d'assemblage n'est pas parfaite... Je pense que je prendrai le temps de faire une fixation complémentaire du bord de la basque au tutu, à la main au point invisible, et je reprendrai sans doute également l'endroit où j'ai patiné. Il me restera également à ajouter quelques crochets à l'arrière de la culotte.

Ceci étant, voici le tutu terminé et pour un premier, j'en suis satisfaite.

IMG_2896

Je trouve que tous les éléments s'accordent bien et je l'imagine aisément porté pour un concours, ou un spectacle. Je trouve qu'il irait particulièrement bien à une Raymonda.

IMG_2898

Il m'a fallu 6 heures de travail supplémentaire pour tous ces éléments de décoration.

IMG_2899

Ce qui porte en tout à 22 heures le temps de réalisation de ce tutu professionnel.

IMG_2897

Ainsi s'achève ce pas à pas. Cette réalisation m'a apporté la plus grande des satisfactions car j'ai atteint mon "Everest" couture et le résultat est à la hauteur de l'investissement que j'y ai mis.

Je vous souhaite une agréable semaine et vous dis à bientôt.

 

Posté par Terpsi- à 14:52 - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 décembre 2018

Coudre un tutu professionnel - Part 2. : le tutu

Bonjour,

Ravie de constater que mon petit feuilleton "tutuesque" vous intéresse, je continue aujourd'hui avec le plus gros morceau : la confection du tutu plateau.

Je profiterai de ce second opus pour faire un zoom sur la méthode que j'ai définitivement adoptée pour froncer les mètres de tulle (une quarantaine de mètres pour un tutu...), après avoir essayé bien des techniques.

Côté fournitures :

Pour résaliser le bas du tutu, il vous faut :

- du tissu dans les mêmes teintes que le bustier

- du tissu pour la doublure (ici du drap de coton épais). Il ne faut pas un tissu trop fin ou fragile car la culotte supporte le poids des 12 volants de tulle !!!

- du tulle raide : j'utilise des bandes de 4 mètres de long (sauf pour les 3 mini volants de la culotte), dont la largeur s'échelonne de 35 à 8 cm.

- de l'élastique à frou-frou

- de l'élastique plat étroit (6 mm ici)

- du fil épais

- du gros fil de pêche

- un pied presseur spécial "cordon"

- des clips de fermeture pour sacs plastique.

Côté réalisation :

Première étape, la culotte. Elle est constituée de deux pièces doublées, assemblées en leur milieu. Sur ces pièces, on vient surpiquer des lignes qui serviront de guides à la pose des volants successifs. L'ordre de pose est important : il est bien pensé pour ne pas être gênée par les volants déjà cousus quand on pique à la machine. En suivant bien l'ordre que j'indique ici, le côté déjà cousu se trouve troujours à votre gauche, et rien ne vient donc "bourrer" au milieu de la MAC.

IMG_2813

On commence par poser le second volant en partant du haut. Ce volant sera cousu dans le sens de la culotte, c'est à dire à plat, bord vers le haut.

On prend donc le morceau de tulle destiné à ce volant pour le froncer.

IMG_2816

Et c'est là que je vous dévoile ma super technique pour froncer tout ce tulle ! Je peux vous dire que j'ai tout essayé depuis des années jusqu'à trouver la technique ultime :

- Technique classique du fil de fronce : impossible le fil casse quand on tire dessus.

- Technique du double fil de fronce : très fastidieux quand il s'agit de ramener 4 mètres de tulle à 90 cm environ.

- Technique de l'élastique qu'on tire en le piquant : pas possible, ça ajoute trop d'épaisseur et difficile de trouver de l'élastique qui s'étire autant de toute facon.

- Achat d'un pied fronceur censé plier, ou froncer le tissu tout seul :

index

Une cata! J'ai d'abord acheté un pied universel qui m'a à moitié broyé ma machine, puis achat du vrai pied janome qui va sur ma machine (une blinde, on peut le dire) pour un résultat plus que moyen puisque ma machine peine avec ce pied et que les fronces sont bof-bof (pas assez froncé pour un tutu plateau, même avec le réglage maximum).

Donc, pour finir, j'ai regardé des sites anglophones de "madames qui font des tutus" (je vous conseille notamment d'aller jeter un coup d'oeil au travail de Barbara qui est juste merveilleux, une vraie inspiration, en cliquant sur le lien !!!) et j'ai réussi à reconstituer la technique suivante, inspirée et déduite de leur méthode (car les sites ne sont pas forcément très explicites sur le sujet), avec des petits aménagements perso.

Cette technique de fronçage est formidable, surtout quand on a une grande longueur que l'on doit beaucoup froncer ! On peut aussi l'utiliser sur du tissu, comme la mousseline par exemple.

Il vous faut du fil de pêche. Mais pas du petit fil tout fin, non, du bon gros fil de pêche bien solide et bien épais !

IMG_2833

Ensuite, il faut équiper votre machine d'un pied presseur spécial "cordon" et régler votre point sur zigzag large et assez long.

IMG_2818

Vous coupez un morceau de fil de pêche de la longueur souhaitée pour votre volant + environ 3 cm de marges.

IMG_2815

Et vous clipsez une extrémité de votre fil. J'utilise les clips pour fermer hermétiquement les sacs plastiques (Ikéa). Il faut que le fil de pêche soit bien maintenu dans le clips, vous allez comprendre pourquoi.

IMG_2817

Vous placez le fil de pêche dans la gouttière centrale du pied presseur, en positionnant le clips derrière.

IMG_2821

Puis vous placez votre tulle.

IMG_2822

Et vous commencez à piquer. Le zigzag passe de part et d'autre du fil de pêche. Au fur et à mesure, vous tirez doucement sur le fil.

IMG_2823

Et vous constatez que le tissu se fronce tout seul à l'arrière du pied presseur (Ô miracle !).

IMG_2824

Et on continue gentiment comme ça jusqu'au bout. D'où l'intérêt du clips qui évite que le fil de pêche ne se fasse la malle, car là, adieu les fronces !!!

IMG_2825

C'est magique, ça fronce tout seul à la longueur désirée, il suffit de tirer sur le fil de pêche au fur et à mesure. Arrivé au bout, on sécurise le tout avec le second clips et on égalise bien toutes ses jolies fronces, avant de passer un petit coup de fer pour aplatir le volant.

Puis, on peut l'épingler à la culotte,  sur sa ligne de couture.

IMG_2827

Il n'y a plus qu'à piquer le volant à la culotte, puis on retire les clips et on enlève le morceau fil de pêche, qui sera utilisé pour tous les volants.

Pour un tutu comme celui ci, on pique les volants au point droit. Pour un tutu stretch, on les pique au zigzag pour garder l'élasticité.

L'étape suivante concerne le volant n°1, celui qui sera au dessus du tutu. Ici il est en tulle écru, car j'ai choisi d'alterner tulle orange et tulle écru pour avoir un rendu un peu pastel. J'ai choisi aussi de ne pas froncer ce volant supérieur mais d'utiliser le double plissage, à savoir un double enroulé d'environ 2 cm.

IMG_2828

Ce qui donne un résultat bien régulier.

IMG_2829

Ce volant supérieur est ensuite piqué sur la culotte, sur la première ligne guide et de la même façon que le volant n°2.

IMG_2830

Ensuite on repasse bien le tout, et pour ne pas froisser le travail, j'ai fait une piqure à points longs pour maintenir les plis en place pendant que je m'occupe des volants suivants.

IMG_2832

Voilà l'envers du travail à la fin de cette étape.

IMG_2831

Il s'ensuit le fronçage repassage et couture des 6 volants suivants, sur le même schéma que le volant n°2, à la différence près que les volants sont cousus "la tête en bas", c'est pour ça que le tutu va remonter et bien rester "en l'air".

Ici, volant n°4 en cours de pose, les épaisseurs se succèdent... Le milieu de la machine n'est pas encombré si l'on suit bien l'ordre de pose.

IMG_2835

Sur cette photo, on voit bien le volant cousu "la tête en bas". On remarque aussi qu'avant d'attaquer la pose des volants 3 à 6, j'ai posé un petit élastique à frou-frou (plus doux je trouve que le volant de tulle préconisé sur le patron) sur les tours de cuisses, en ménageant une "coulisse" qui sera destinée à insérer une petite laminette pour que la culotte ne baille pas.

IMG_2834

Voilà, une petite vue du profil à 6 volants...

IMG_2836

Et voilà les 8 premiers volants cousus, il en reste 4 à poser ! Le tutu est maintenant volumineux, et j'ai donc épinglé les épaisseurs à la culotte pour les aplatir un minimum et pouvoir continuer mon travail (on aperçoit une ou deux épingles en bas de la photo).

IMG_2838

A ce stade, il faut refermer le tutu en cousant le dos de la culotte, de l'entrejambe jusqu'au volant n°8. Le reste se fixera avec des crochets. Il faut que la culotte puisse passer les hanches !

Puis on vient poser le volant n°9, c'est le dernier qui fait tout le tour. Les volants 10, 11 et 12 sont juste destinés à couvrir les fesses. Ils sont plus courts et j'ai choisi de les plisser comme mon volant n°1.

Voilà ! Tout y est !!!

IMG_2841

Puis, je viens passer mes petits élastiques dans les coulisses du tour de cuisse avant de coudre l'entrejambe. Il faut ensuite faire la jonction de chaque volant, en les cousant à l'arrière, pour ne pas que le tutu s'ouvre. Il faut veiller à laisser la place pour l'enfilage, donc les volants ne sont pas cousus jusqu'en haut, comme on le voit sur la photo qui suit.

Je défais ma piqure à grands points qui maintenait en place le volant n°1 et admire mon tutu qui s'épanouit telle une jolie fleur !!!

Je m'envole un peu, mais je vous assure que c'est vraiment un moment d'intense satisfaction !

Cette photo vous montre bien l'intérieur de la culotte avec toutes les strates de tulle et l'ouverture à l'arrière.

IMG_2842

Bon, ben alors, c'est fini me direz-vous ?!

Eh bien non, car à ce stade, si on enfile ce bas de tutu, on obtient ceci :

IMG_2843

Houlàlà, mais ce n'est pas plat du tout ! Le tutu est très volumineux et remonte vers le haut (vouvs vous souvenez, c'est parce que les volants sont cousus la tête en bas !).

Il va donc falloir faire en sorte qu'il s'aplatisse. Sur les sites anglosaxons des "madames qui font des tutus" ça s'appelle "to tack a tutu" : "clouer un tutu".

Cette opération consiste à fixer les volants les uns aux autres pour les solidariser. On peut le faire avec un pistolet à aiguille ou "swifteuse", mais mes attaches étaient un peu longues, j'ai donc décidé de la faire à  la main avec du fil épais et solide. Donc on remonte le tout et on fixe ensemble les volants trois par trois : 9, 8 ,7 puis 8, 7, 6; puis 7, 6, 5 et ainsi de suite.

IMG_2844

On voit ici un point de fixation. Cette opération prend un certain temps, mais le résultat est spectaculaire !

IMG_2856

Tadaaaaaam !!! Impresionnant non ? Le tutu est devenu plat, et il tient tout seul !!! Pas besoin de cerclette !

IMG_2878

Vue sur l'envers, une jolie corolle et on voit bien certains des points de fixation.

IMG_2877

Voilà côte à côte un petit avant/après.

avtaprès

Maintenant, le tutu et le bustier sont terminés et prêts à être décorés avant d'être assemblés l'un à l'autre. Mais ça, ce sera pour le prochain et dernier épisode !

Bilan des opérations : 1 heure pour la culotte et 9 heures pour le tutu, ajoutées aux 6 heures du bustier, j'en suis donc à 16 heures de travail pour la confection de ce tutu professionnel !

En attendant de dévouvrir vos commentaires, je vous souhaite un bon week-end !

Posté par Terpsi- à 12:22 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 décembre 2018

Coudre un tutu professionnel - Part. 1 : le bustier et la basque.

Bonjour !

L'idée me titillait depuis un moment. J'avais eu l'occasion de confectionner des tutus stretch, mais pas encore de tutu traditionnel ou "professionnel".

Véritable Everest en matière de couture, un tutu professionnel se compose de plusieurs parties, cousues séparément et assemblées puis décorées au final : un bustier, une basque, un bas de tutu (des volants de tulle cousus sur une culotte).

tutuopera

(Tutu de l'Opéra de Paris. Photo libre de droits).

Le tutu doit à la fois se tenir et permettre à la danseuse d'être à l'aise dans ses mouvements.

Je me suis donc lancée, "pour voir", en me disant que si le résultat était à la hauteur, je pourrai le mettre en vente dans ma future boutique.

Pour bien aborder les fêtes, je vous propose donc un petit "feuilleton couture" en 3 épisodes, reportage photos de la confection d'un tutu traditionnel, agrémenté de conseils, trucs et astuces, qui pourront être utilisés en d'autres occasions, comme par exemple, comment froncer du tulle sans se prendre la tête.

Pour ce premier opus, après les traditionnelles présentations du patron et des fournitures, je vous détaillerai les étapes de la confection du bustier et de la basque.

On y va ?

Côté patron :

M7615

Pour les pièces du bustier, de la basque et de la culotte, ainsi que pour les instructions de montage, j'ai utilisé le patron M7615 édité par Mc Call. Il s'agit de la version E.

La pochette est très épaisse car elle comprend les gabarits de tous les volants de tulle, que je n'ai absolument pas utilisés. A noter que la fille qui pose pour la photo n'a sans doute jamais pratiqué la danse classique, vue la position désastreuse de ses pieds et de ses bras !

J'ai choisi une taille xs qui peut convenir à une adolescente.

Côté fournitures :

Attention, la liste est longue !

Pour la basque et le bustier uniquement, il faut :

- un tissu principal : ici un reste de shantung de soie déjà vu ici. Pas besoin d'un grand métrage, un mètre doit suffire. J'ai puisé dans mes restes puisque nous sommes sur un essai, mais jolis quand même, pour pouvoir être vendu si ça marche comme je veux.

- un tissu pour la doublure : j'ai trouvé dans mon stock un peu de coton dans les mêmes tons que mon tissu principal, que j'ai complété avec un autre tissu pour la doublure de la basque.

- du biais, pour cacher certaines baleines et pour la ceinture intérieure de la basque.

- du gros grain, pour la ceinture extérieure de la basque.

- des baleines : j'ai utilisé ici des baleines à coudre et des baleines plastique, j'y reviendrai.

- de la ficelle à passepoil.

- de l'élastique.

- des bandes à crochets.

Côté réalisation :

Tout commence par la découpe des pièces du bustier, dans le tissu principal et dans la doublure. Chaque pièce est assemblée avec sa doublure par un surjet 3 fils large. Les deux pièces latérales du devant sont coupées dans le biais pour faciliter le mouvement.

IMG_2782

Il faut ensuite assembler les pièces les unes avec les autres. Les marges de coutures sont de 1,5 cm. Il faut bien aplatir les coutures au fer. On laisse une ouverture au niveau du décolleté pour faciliter la pose de la parmenture.

IMG_2783

Une fois les pièces assemblées, on passe au baleinage.

Si l'on veut le faire dans les règles de l'art, il poser des petits conduits, ou coulisses, dans lesquels on vient glisser les baleines. Pour un tutu, on préconise d'utiliser des baleines acier ou plastique pour la partie avant et la partie arrière du bustier car elles ne sont sollicitées que dans une direction. Pour les côtés et la baleine centrale, il vaut mieux utiliser de la baleine métallique spiralée qui peut bouger dans tous les sens.

En pratique, mes baleine spiralées étaient trop courtes, et je n'ai pas pu les utiliser, il faut que j'en achète au mètre et non prédécoupées. J'ai donc utilisé de la baleine à coudre pour les deux coutures du devant, que j'ai ensuite recouvertes d'un biais pour le confort de la danseuse. Pour le reste, j'ai formé mes coulisses en assemblant mes marges de couture entre elles, puis j'y ai inséré des baleines plastique, avant de rabattre et de surpiquer la coulisse.

Une fois baleiné, j'ai confectionné un passepoil que je suis venu poser au bas du bustier pour avoir une belle finition, en portant une attention toute particulière à la pointe.

IMG_2789

Le haut du bustier est quant à lui terminé par une parmenture qui est cousue, sous piquée, puis surpiquée après repassage.

IMG_2790

Pour terminer le bustier, on vient coudre les bretelles élastique, et soit des bandes à crochets comme ici, soit des crochets que l'on pose un par un.

Vient ensuite la réalisation de la basque, doublée sur le même principe que le bustier. L'intérieur de la ceinture est en biais, l'extérieur en gros grains. Le bas est ici simplement ourlé. On y fixe également des crochets.

IMG_2795

Il est ensuite temps d'assembler le bustier à la basque. Les deux pièces sont cousues ensemble sur les parties du dos, jusqu'à la couture du côté.

IMG_2796

En revanche, la basque n'est pas cousue à la partie avant du bustier, pour permettre une mobilité de la pointe quand la danseuse se tourne, se penche, se cambre.

IMG_2797

Du coup, voici l'envers du décor, pour que vous voyiez le stratagème qui s'y cache : la basque est fixée au bustier par trois élastiques, qui permettent ainsi de combiner maintien et mouvement. Vous pouvez par la même occasion voir les bandes de biais qui cachent les baleines cousues.

IMG_2798

Voici donc cette première partie de tutu terminée : on a un bustier baleiné, fixé sur une basque qui est destinée à accueillir le tutu, avec la partie avant qui est mobile.

IMG_2799

Et la partie arrière où tout se tient.

IMG_2800

Et pour terminer, une vue du dedans, entièrement doublé en coton.

IMG_2801

Le temps passé à confectionner cette première partie est de 6 heures (je ne compte pas dans ce temps les inévitables petites séances de décousage...)

Le prochain épisode sera consacré à la réalisation du tutu plateau : avalanche de photos en perspective !

J'espère que ce petit feuilleton vous intéressera, et si vous avez des questions ou remarques, surtout n'hésitez pas.

A bientôt.

Posté par Terpsi- à 17:14 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 juin 2017

Robe de princesse et flash back

A l'heure précise où ce post paraitra, Lucie entrera en scène pour le défilé en tutu de son école de danse.

Je suis assez émue en écrivant ce billet car à l'issue du spectacle, une page va se tourner.

Je vous présente donc la robe de princesse que j'ai cousue pour Lucie, dans un ballet où elle accompagne des petites.

Le stock comprenait de petites robes, mais pas de grande et j'ai donc confectionné celle de Lucie.

Je ne vous détaillerai pas ici le processus de création, j'ai fait cette robe d'après un modèle, sans patron et avec le matériel fourni par l'école de danse. Etaient également fournis les paniers venant gonfler la robe, qui est fermée au dos par une fermeture invisible. Un ingénieux système de ruflettes permet d'en remonter joliment les côtés.

P1010165

P1010168

P1010169

P1010170

P1010167

 

Avant de vous donner rendez-vous très vite pour une surprise et de nouvelles aventures, je voulais ici saluer la persévérance de Lucie.

10 ans de danse, 10 ans de passion.

danse2010

10 Ans à grandir avec la danse.

Et un choix qui s'est vite manifesté : le souhait formulé dès le CE2 d'intégrer une section Sport-etudes pour la sixième.

 Et les premiers concours...

De belles années de collège, avec un rythme soutenu, danse tous les jours et même les week-ends, compétitions, et les cours bien entendu !

La voir grandir et s'épanouir, une vraie joie !

L'année prochaine sera l'année du changement : le lycée, les copains qui partent (son "brother" de la danse pour l'Opéra de Paris, une de ses meilleures amies pour continuer en Danse-Etudes à Lyon...), une nouvelle école de danse, tournée vers le classique avec une ouverture sur plein d'autres disciplines.

Nous sommes très fiers de Lucie, et impressionnés de son parcours, d'avoir obtenu à chaque trimestre les félicitations du Conseil de classe depuis 4 années, tout en dansant tous les jours.

L'avenir ne peut qu'être beau !

 

 

Posté par Terpsi- à 18:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juin 2017

Costumes napoléoniens

A deux jours du spectacle, je vous présente les costumes qui m'ont demandé le plus d'application pour ce spectacle !

Il s'agit d'une série de 6 costumes militaires évoquant une bataille napoléonienne : 4 filles et 2 garçons.

Côté patron :

Je suis partie d'un visuel trouvé sur un site de vente de costumes de danse :

iéna

Pour les garçons, je me suis largement inspirée du patron Simplicity 7408 :

product_8874954b

J'ai gardé tout le dos et j'ai redessiné le devant.

Le pantalon est tiré du magazine Ottobre design hiver 2016.

Pour les filles, j'ai pris le patron Jalie 2569 que j'ai également légèrement modifié au niveau du devant et des finitions :

2569e_3

Le patron des guêtres est celui du livre Déguisements Intemporels pour enfants.

Côté fournitures :

La liste est assez longue !

Du tissu bleu épais et élastique dans les deux sens, de la panne de velours toute brodée de sequins et du polyester blanc (Laurent tissus Bourgoin), du lycra blanc du stock de l'école de danse.

Des franges or, du galon cuir or élastique, du galon dentelle élastique, de la laminette (Mercerie Extra), de la bordure de broderie anglaise (mon stock).

De pressions plastiques Prym.

Côté réalisation :

Que dire ? Je ne peux pas ici tout vous détailler. La réalistation de ces costumes a pris du temps, dont mon week-end de Pentecôte. Les finitions et ornements ont été très détaillés, je voulais vraiment que tout soit parfait !

Petit focus sur la réalisation des ornements et accessoires.

Pour réaliser des épaulettes : du galon rigide, franges et des pièces ovoïdes doublées et surjetées.

P1010148

Voici une épaulette terminée !

P1010149

Pour les filles, de petits noeuds qui viendront orner le chignon.

P1010152

Voici maintenant les costumes des garçons posés à plats, avec les pantalons. Je précise qu'ils porteront des bottes noires.

P1010158

P1010159

Le principe de ces vestes et celui du trompe l'oeil. Tout est cousu d'un seul tenant et s'enfile par la tête.

Le col est en lycra pour permettre l'enfilage et un système de crochets vient fixer le haut au pantalon pour éviter des remontées intempestives.

Les costumes à la verticale, accrochés sur mon mannequin : Epaulettes, galons, pressions plastique couleur bronze en forme d'étoile et volants de manche.

P1010155

Le dos, façon queue de pie, avec ajout de pinces pour bien cintrer le tout.

P1010156

Et l'ensemble, veste + pantacourt

P1010154

Passons à une vue d'ensemble des robes pour les filles : robe, guêtres et petit noeud.

P1010157

Voici une robe sur mon buste de présentation.

P1010160

P1010161

Le profil, que je trouve très seyant.

P1010162

Comme les vestes des garçons, tout est fait en trompe l'oeil puisqu'il s'agit d'une robe complète montée sur une culotte de lycra.

L'enfilage se fait par la tête, j'ai mis des pressions à l'entrejambe, façon body.

P1010164

Une vue plus détaillée des ornements du buste : galon or, dentelles, et pressions décoratifs.

P1010163

Je suis très fière de ces costumes. Je me suis vraiment appliquée, pour finir en beauté !

Dans le cadre de notre petit quiz, Quelle bataille Napoléonienne évoquera ce ballet ?

Comme personne n'a trouvé, la bonne réponse est Iéna !

Posté par Terpsi- à 11:06 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 juin 2017

Justaucorps étincelants et tutus longs.

Quand y'en a plus... Ben y'en a encore !!!

fou

Je vais vous présenter la plus longue série de costumes que j'ai confectionnée cette année.

Il s'agit de 12 justaucorps + 2 bodies garçon + 12 tutus longs !

J'y ai consacré quasiment non-stop tout mon week-end de l'ascension, du jeudi au dimanche.

Partie 1 : les justaucorps et bodies

Côté patron :

Pour les jusatucorps, j'ai utilisé le nouveau patron Jalie 3673 joliment appelé Violeta.

Ce patron a toute une histoire ! En effet la photo d'une de mes réalisation, le justaucorps Lilou, a été sélectionnée comme photo du mois de mai sur le site des patrons Jalie, me faisant gagner un bon cadeau d'une valeur de 25$. J'ai donc utilisé ce bon pour commander ce tout nouveau patron, qui est vraiment une réussite !

Voyez plutôt ce magnifique modèle :

viloeta

Pour les garçons, je me suis basée sur un body que l'un deux m'avait confié.

Côté fournitures :

Alors là, on est dans le sublime avec un magnifique lycra hologramme étincelant !

J'ai également opté pour de l'élastique brillant or, pour les bretelles et l'encolure des garçons.

Bien évidemment, je n'oublie pas la laminette, pour les tours de cuisse, emmanchures et encolures.

Côté réalisation :

Pas de difficultés particulières, j'ai juste un peu retravaillé la forme du justaucorps, et pour les bodies, l'arrière est string, pour de jolies fesses de danseurs sous le collant noir !

drague

 

Voici donc les 12 justaucorps et les 2 bodies (au centre).

P1010140

Le justaucorps sous tous les angles, c'est trop beau avec la lumière !

pique yeux

P1010142

 

P1010143

P1010144

 

Partie 2 : les tutus

Enorme boulot que de confectionner ces 12 tutus longs !

Compter 2 bonnes heures pour la coupe de tous les volants (merci à mon amie Cathy qui est venue me filer un coup de main !).

Chaque tutu compte 3 volants de 4 mètres à la longueur de la danseuse. Je voulais faire 4 volants, mais je ne disposais que d'une pièce de tulle souple et fin donc j'ai dû faire avec ce que j'avais...

J'ai passé toute une journée à froncer tout ce tulle. Mis bout à bout, ça fait quand même 144 mètres !!!

canicule

Volià ce que ça donnait : un gros tas de tulle froncé !

P1010130

J'ai ensuite repassé tout ce tulle... 2 bonnes heures de travail.

P1010126

Enfin, j'ai assemblé ces volants sur des ceintures faites de bandes de mon lycra, pris sur l'envers qui est noir. J'ai ensuite fermé ces volants avec une fente d'une 15aine de cm que j'ai surjetée pour l'enfilage du tutu sans craquage du tulle (une bonne journée de boulot).

Ce lycra étant moins élastique qu'un lycra traditionnel, j'ai fait de vraies ceintures, qui se ferment avec des pressions plastiques (2 bonnes heures pour poser tous ces pressions à la pinces !).

P1010139

Voici mes 12 tutus enfin terminés :

P1010137

Et la tenue complète, sur mon buste préféré (en même temps je n'en ai qu'un, huhu !)

P1010145

P1010146

J'étais ravie d'en avoir terminé, les tutus n'ont pas tout à fait l'opacité que je souhaitais au départ, vu qu'il y a 3 volants au lieu de 4, mais je pense que ça rendra très bien sur scène.

Au fait, une petite question : à quel célèbre monument ce ballet rendra-t-il hommage ?

Bravo à Mamilou qui a très justement trouvé que ces costumes rappellent le scintillement de la tour Eiffel !

Il s'agira d'un ballet sur pointes, assez enlevé et spectaculaire, sur des airs extraits de la Vie Parisienne d'Offenbach. 

Bravo aussi à Cyqlaf, mais en me citant La Tour Eiffel , L'opéra de Paris , celui de Sidney et  Big Ben elle avait râtissé large ! :D

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine, pour vous présenter mes costumes de hussards, les plus belles pièces que j'ai réalisées cette année, ainsi qu'un "petit" costume bonus !

A très vite !

Posté par Terpsi- à 11:04 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juin 2017

Costumes marins

Le spectacle approche à grands pas, je ne sors quasiment plus de mon atelier pour la dernière ligne droite !

Je vous présente aujourd'hui une série de 6 costumes de marins, pour 4 filles et 2 garçons !

Côté patron :

Toujours mon emblématique patron jalie 3138 et pour les garçons, le patron d'un t-shirt manches longues du magazine Ottobre design hiver 2016.

Côté fournitures :

Un jersey marinière extensible dans les deux sens, du tulle et du satin (Laurent Tissus Bourgoin), de l'élastique large et du biais extenble blanc (Mercerie Extra).

Côté réalisation :

R.A.S pour les justaucorps.

Pour les marinières, j'ai tenté de m'appliquer pour les raccords, il y a quelques décalages, mais minimes.

Pour les jupes, je pensais que ce serait une formalité : des cercles de satin, un volant de tulle froncé, le tout monté sur un élastique large.

Mais que nenni ! Je me suis vite aperçue que la prof de danse n'avait finalement pas acheté le satin que j'avais repéré, à savoir un joli satin blanc fluide, mais avait opté pour un satin d'ameublement hyper épais et très raide ! (au prétexte que plus c'est épais, plus c'est de la qualité... No coment !)

Une vraie galère à coudre, et, à mon goût un  manque de fluidité et un tombé moyen pour les jupes.

Voici donc les costumes terminés !

La série complète justaucorps et marnières.

mar1

Les jupettes, au tombé hasardeux, qui ont été confiées par la suite à une association locale de couseuse pour la pose d'une ruban marine en bas.

mar2

Le costume des filles complet.

mar3

mar4

et une vue de dos avec un jolie décolleté.

mar5

Les garçons porteront un pantalon blanc et une casquette de capitaine, les filles auront des petits chapeaux de moussaillon !

Mais au fait, à quel type de danse de caractère ce ballet fera-t-il référence, une idée ?

Personne n'a trouvé. Il s'agit de la danse des marins, qui fait partie du patrimoine folkorique russe !

Posté par Terpsi- à 10:24 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mai 2017

Des robes !!! (oui, mais des robes de danse...)

Eh oui, des robes aujourd'hui, et pas des justaucorps ou des tutus !!!

Après un week-end entier passé devant ma machine (dont une journée pleine consacrée à froncer 144 mètres cumulés de tulle , mais je vous en reparlerai...), je vous présente des robes.

Il s'agit d'une série de 7 robes pour le cours des adultes.

Côté patron :

La base de mon patron est  le haut d'une robe en jersey Burda Style juin 2009 que voici :

f99fa9484eb7e6c655270d84f30cad22

J'y ai largement creusé le dos, et j'ai complètement modifié le bas pour coller au style de robe recherché !

Côté fournitures :

Panne de velours noire et tulle brodé de sequins de chez Laurent Tissus, élastique lingerie de chez Mercerie Extra et ruban d'organza la Foir'Fouille !

Côté réalisation :

Premier écueil : mon patron était pour tailles courtes, j'ai donc dû rallonger le buste pour 3 robes.

Second écueil : la panne de velours est vraiment un tissu merdi*** à travailler , avec un tombé parfois assez vilain....

J'ai donc choisi d'amener les robes non ourlées à l'école de danse pour faire un essayage et j'ai bien fait, car j'ai dû quasiment toutes les reprendre sur les côtés et sur la longueur.

Voici donc le travail achevé.

P1010122

La robe tombe mieux sur les filles, moins cambrées que mon buste aux gros nénés !

P1010123

Une vue du dos : vous comprenez maintenant le pourquoi de la large découpe !

tango4

Le superbe tulle brodé de sequins, je pense que ce sera magnifique en scène.

P1010124

Et mon petit truc pour un bel ourlet qui ne roule pas sur de la panne de velours : l'ajout de ruban sur l'envers, qui lui donne de la tenue et ajourtera un joli détail dans le mouvement !

Petit quizz habituel (facile je pense) : Quel pays évoquera ce ballet ?

Bravo à Viou qui a tout de suite trouvé que le pays était l'Argentine, et aussi à Cyqlaf qui en citant tango, rumba et chachacha,  a visé juste puisqu'il sagit bien de robes de tango évoquant l'Argentine.

Cette année je ne danse pas avec les adultes, même si c'est mon cours, car je veux profiter du spectacle en salle, étant donné que c'est la dernière année de Lucie en Sports-etudes et que depuis 10 ans, je la vois danser au mieux depuis les coulisses, au pire sur le DVD du gala !!!

L'heure tourne, il me reste jusqu'à dimanche pour terminer ma dernière série, et pas des moindres avec 6 costumes napoléoniens et  une robe de marquise pour Lucie !!!

A bientôt, j'ai encore plein de choses à vous montrer....

 

 

 

 

 

Posté par Terpsi- à 09:40 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,