Bonjour !

J'espère que vous allez bien.

Je vais vous raconter aujourd'hui l'histoire rocambolesque d'un pull pour homme.

C'est une histoire qui date, puisqu'elle commence il y a... pfiouuu... je dirais entre 5 et 10 ans !

Au début, il y a eu mon envie de tricoter un pull pour mon mari. Un pull noir, avec des torsades dans le style irlandais. J'avais donc choisi un modèle phildar et acheté la laine (Partner 6) pour ce faire. Ce tricot fut un vrai boulet, je me le suis traîné pendant plus d'un an avant d'en finir. Pour arriver à la conclusion après quelques mois qu'il était tricoté trop lâche, que le poids avec les torsades était trop important et qu'il pendouillait de façon très vilaine.

Déception, voire dégoût. Le pull a dormi dans le placard pendant un bon bout de temps, et puis j'ai décidé de le détricoter et de récupérer la laine. Ce ne fut pas chose aisée, et j'ai eu quand même pas mal de perte. Mais il me restait suffisamment de fil pour en faire quelque chose.

Ce stock de laine a encore dormi un ou deux ans dans mon atelier. Jusque cet automne, où j'ai décidé de m'y remettre.

J'ai choisi un modèle tout simple en jersey, le pull Twilight Zone disponible sur Ravelry, à tricoter en aiguille 5,5 (au lieu d'un taille 6 utilisée pour le premier essai).

Et c'était parti ! Ce pull se tricote d'un seul tenant en commençant par le col. Une fois le col fini, il me paraissait bien étroit, et en effet, il l'était ! Mon mari pouvait à peine l'enfiler et se sentait étranglé. Donc j'ai recommencé en augmentant les aiguilles d'une demi-taille.

Ensuite j'ai bien avancé. Mais quand même le pull ne me paraissait pas bien grand... Bref, au moment de finir la première manche, j'ai demandé à mon mari de le réessayer pour en déterminer la longueur (on a le bras long dans la famille ! ) et franchement, c'était pas fameux, un peu étriqué, un peu court...

J'étais très contrariée, ça m'a turlupinée un moment. Et j'ai de nouveau tout démonté !

J'ai fait un échantillon pour en avoir le coeur net et là, horreur, enfer et damnation, il manquait un tiers partout, au niveau du nombre de mailles et de rangs. Tout s'expliquait. Pourtant je n'ai jamais eu à faire un échantillon de toute ma vie ( j'ai appris à tricoter à 7-8 ans et me suis fait mon premier pull quand j'étais en quatrième, c'est dire !) car je tricote vraiment comme dans les livres...

Bref, le temps pressait car je voulais offrir le pull à mon mari pour Noël, j'ai donc tout recalculé, en ajoutant un tiers de partout. J'ai carburé, et enfin !

Alléluia !!!

Le pull était fini à temps, et cerise sur le gâteau, j'ai réussi à cacher ce succès au destinataire.

IMG_5865

Pull top-down en Phildar Partner 6 (tricoté en 5,5), avec un col roulé et chaque bord agrémenté de 3 rangs de fil coloré.

Du coup, la surprise était bien sous le sapin.

Il est ravi, il se sent bien dedans et le porte beaucoup.

Je suis ravie car il lui va bien je sais qu'il va le porter longtemps.

IMG_5874

Moralité : il ne faut jamais abandonner !

Je vous souhaite une agréable fin de semaine et vous dis à très bientôt !