Bonjour,

Aujourd'hui je vous présente une robe légère et confortable que je me suis cousue pour nos vacances toscanes.

Côté patron :

Je suis partie du top "Kelly watch the stars" conçu et proposé gratuitement par Biquette (Festive road).

Plusieurs atouts pour ce modèle, qui correspondait à ce que je recherchais :

- il est conçu pour du tissu chaîne et trame,

- il est original avec ses empiècements qui permettent de mixer les tissus,

- il n'est pas compliqué à réaliser, notamment avec ses manches kimonos.

Il ne m'a pas paru très difficile d'adapter ce haut en robe, simplement en en prolongeant les côtés de façon légèrement évasée.

Côté fournitures :

J'ai choisi ce modèle afin de pouvoir utiliser un coupon de double gaze vert kaki commandé sur Tissus-Price. Pour l'empiècement, j'ai utilisé un morceau de coton fin et mou de mon stock également, dans lequel j'ai également coupé mon biais et mes bracelets de manche.

Côté réalisation :

Pas de difficultés, ce modèle est assez facile à coudre. J'ai fait une encolure avec un biais caché, et l'ourlet est aussi fait avec du biais replié sur l'intérieur, pour une jolie finition.

Voici quelques photos de cette robe, portée à Florence, dans la cour du palais Pitti.

IMG_3785

IMG_3786

IMG_3788

Vous noterez que j'ai ma besace qui ne m'a pas quittée du séjour !!!

Mon verdict sur cette robe : elle est super agréable à porter, et légère, donc parfaite pour la chaleur. En revanche, les emmanchures kimono sont un peu justes pour moi et je me sens gênée aux entournures (et pour enlever la robe, je suis obligée de me contorsionner un peu...), je pense que je couperai les bracelets de manche dans le biais pour plus de confort. Si par ailleurs, j'allonge tout l'empiècement, je pense que ça aura pour effet d'ajouter de l'aisance aux emmanchures et d'abaisser les pinces poitrines qui sont trop hautes pour moi.

Mon autre petit souci vient de la double gaze. C'est un tissu effectivement très agréable mais Mamaaaa, qu'est-ce que ça marque la transpiration !!! Moi qui appartiens à la famille des sueurs à grosses gouttes, j'avoue que c'était un peu gênant... On aperçoit d'ailleurs quelques traces sur les photos, prises après la remontée des jardins de Boboli qui comportent une pente assez raide... Donc je crois que je vais limiter l'usage de cette matière (il me reste juste un coupon de jaune moutarde à écouler).

Et voilà pour cette petite revue.

Je vous souhaite un bon week-end et, le cas échéant, une bonne rentrée à vos chères têtes blondes !