15 janvier 2019

Postavrac : bricolages en tout genre

Bonjour !

Je vous propose aujourd'hui mon premier postavrac de 2019, avec 3 petits sujets bricolage/bidouillage...

L'an dernier, notre lave-vaisselle nous a lâché le premier de l'an. Cette année nous avons fait mieux avec une magnifique fuite d'eau dans le "sas" qui sépare la cuisine du garage et de mon atelier.

C'est là que se situent notre lave-linge, le petit ballon d'eau chaude de la cuisine et aussi l'arrivée d'eau de la maison.

Dimanche 6 janvier, alors que nous recevions des amis, nous remarquons que de l'eau suinte par les joints des dalles de lino du sas. En regardant de plus près, nous voyons qu'il y a bien un problème et incriminons le lave-linge, qui a effectivement l'air de fuir par en dessous et présente en plusieurs endroits d'étranges cloques et de la corrosion (bizarre car ledit lave-linge n'est pas si vieux que ça...).

IMG_2934

Le présumé coupable est donc mis à l'isolement dans le garage, et nous épongeons bien le sas.

Après un bon repas à base de raclette-galette, je retourne dans le sas et là, horreur-malheur, il y a plein d'eau qui remonte des joints !!! Nous serions nous trompés de coupable ??? Une fois nos amis partis, je me résouds à décoller mes dalles de lino, et là, je découvre l'ampleur de la catastrophe :

Le sol en dessous est imbibé d'eau, qui commence à s'étendre sur la moquette de mon atelier.

IMG_2931

Une partie du ragréage, détrempé, se fait la malle avec les dalles de lino...

IMG_2930

Nous testons tout : l'évacuation du lave-linge, les arrivées d'eau...

IMG_2932

(Adieu mon joli lino, grosse galère en perspective pour décoller les dernières dalles qui n'ont pas été mouillées car ça colle très fort, mais on verra ça plus tard).

IMG_2935

Pour au final trouver enfin l'origine du mal : c'est une fuite de canalisation (le tuyau de droite sur la photo), qui est donc, joie et bonheur, sous la dalle (youpiii !).

IMG_2938

Je vous passe les coups de fil à l'assurance, la visite de l'expert plombier qui n'a pu venir que jeudi et le fait que rien ne se fera tant que nous n'aurons pas de retour de l'assureur  : la galère ! Ouvrir l'eau que quand on en a besoin à gros renfort de serpillières. Le plombier a identifié que cette section correspondait à l'alimentation en eau de la cuisine. Ils vont donc créer un nouveau cheminement et condamner l'actuel pour ne pas casser la dalle. Dans l'attente des travaux et sur les conseils du plombier, mon mari a procédé ce week-end, et non sans sueurs froides, à la pause d'une vanne qui nous permet de couper cette alim. Du coup ce bricolage nous a permis de retrouver l'eau partout hormis la cuisine. Nous avons pu laver notre linge dimanche, pour nous rendre compte que la machine fuit aussi (Damned !) Elle a dû passer trop de temps les pieds dans l'eau ...

L'affaire n'est donc pas terminée, mais ce bricolage salvateur nous a ramené un peu de confort.

_____________________________________________________________________________________

Second bricolage, côté couture maintenant. Une fois nos frayeurs de plomberie passées (Malaise quand on se rend compte que le tuyau est coupé et que le matos conseillé par Casto n'est pas bon et fuit encore plus... Merci au vendeur du petit Brico du coin bien plus compétent qui nous a filé ce qu'il fallait !!!), j'ai eu besoin de me détendre et de me vider la tête. Et la couture, pour moi c'est l'idéal !

Côté patron :

N'ayant pas envie de décalquer un patron, j'ai cherché dans ce que j'ai déjà cousu et j'ai jeté mon dévolu sur un haut pour Lénaïc, déjà cousu l'an dernier : un sweat  manches raglan, du magazine Ottobre Enfants 6/2016.

Côté fournitures :

Une fois n'est pas coutume, il s'agit de récup'. En effet, j'avais commandé de la maille cotelée pour faire une robe givre à Lucie. Ceci fut fait, mais Ô désastre, le tissu n'était absolument pas élastique et saucissonnait vraiment la demoiselle. La robe avait donc été reléguée dans un grand sac où je stocke tous les fails et autres vêtements "konméplumékipouréservir".

J'ai également utilisé un zip de 15 cm et du fil vert pétant.

Côté réalisation :

C'est là qu'intervient le bricolage/bidouillage. J'ai dû caser toutes les pièces du sweat dans la robe givre, dont le bas était parfait pour faire le corps du pull. Je me suis retrouvée avec un tube déjà cousu et ourlé (cool !!!) où j'ai juste fait mes découpes de raglan. Les manches sont en 2 morceaux car j'étais trop juste.

Je suis revenue au patron d'origine en faisant une encolure zippée (eu égard au manque d'élasticité de mon tissu) et j'ai dû un peu bricoler car j'ai trop incisé mon devant (en plus cette maille file). Du coup j'ai fait en bas un petit rajout et j'ai bordé ma fermeture éclair d'un point décoratif pour cacher la misère. Par contre j'ai bien réussi l'intégration du zip dans le col, il y a même une sous-patte !

Côté finitions :

J'ai fait pas mal de surpiqures constrastantes en vert (au point triple élastique) : le raglan, le raccord et le bas des manche, tout ceci étant raccord avec la couleur du zip. Enfin, Lénaïc a choisi un écusson sympa du stock (un truc de pirate apparemment), bien assorti avec les couleurs du pull/sweat.

Voici donc le fruit de cette cousette vide-tête !

J'ai utilisé les deux faces du tissus : le haut des manches et le col sont face brillante dehors et le reste face mate.

IMG_2944

Les finitions avec surpiqures et écusson.

IMG_2945

Zoom sur le zip et le shcmilblick bidouillé en bas (bon j'ai bien rattrapé le coup non ?)

IMG_2946

Et de dos, le raglan classique somme toute !

IMG_2947________________________________________________________________________________________

Enfin, troisième et dernier "bricolage" de ce postavrac avec ce début de travail entamé hier matin (je ne bossais pas...).

Je vais tenter de me confectionner une veste dans un joli lainage rose ancien hérité d'un oncle dont le père était tailleur. J'ai un petit métrage et le tissu est abimé par endroit, ce ne sera pas facile.

J'ai trouvé un patron assez sympa d'une veste plutôt courte aux manches 3/4 impeccable pour mon 1m75 de tissu, mais qui ne taille que jusqu'au 44. Et pour ma veste je préfère partir sur un 46 (histoire de ne pas être engoncée), du coup j'ai passé 2 heures à extrapoler une taille de plus sur toutes les pièces du patrons.

Ca ne se fait pas trop mal, mais il faut rester "focus". J'ai ajouté une taille directement sur ma planche à patron, et j'ai ensuite décalqué mes pièces agrandies (j'ai bien sûr tout rallongé comme à mon habitude).

Voici ce que ça donne, ma taille supplémentaire est le trait rouge autour de la pièce.

IMG_2942

Petit zoom...

IMG_2943

Je vais maintenant me pencher sur les techniques tailleur "traditionnelles" : bâti bouclette, entoilage avec une vraie toile non thermocollée, etc.

Une affaire à suivre donc !

En vous souhaitant une bonne semaine...

Posté par Terpsi- à 10:46 - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 janvier 2019

Ma petite veste noire

Bonjour !

Je vous présente aujourd'hui une petite veste vite cousue ; le genre de pièce toujours pratique car passe-partout et "boulot compatible".

Côté patron :

Il s'agit à la base d'un patron de cardigan que j'ai détourné pour en faire une petite veste.

index

"Cardigan d'été", patron n°117 Burda 04/2010.

Côté fournitures :

Pour coudre cette petite veste, j'ai utilisé du tissu pour sweat noir (Les coupons Saint Pierre) et de la maille noire et bleue motif pied de poule (Bennytex), restes d'un coupon utilisé pour coudre une robe qui fera sans doute l'objet d'un post à venir.

En mercerie, j'ai utilisé un peu de laminette transparente et du biais.

Côté réalisation

Une réalisation assez basique avec des pièces assemblées à la surjeteuse. J'ai stabilisé la couture d'épaule en insérant la laminette dans mon surjet.

J'ai utilisé ma maille pour border mes bas de manches et pour la bande qui fait tout le tour, de l'encolure au bas des devants. Pour cette bande, une technique originale est à l'oeuvre puisque du biais est glissé dans la bande de maille pliée en deux. Il faut ensuite en quelque sorte thermoformer la bande au fer en la posant sur un gabarit, pour lui faire prendre les courbes notamment du cou jusqu'au V. La bande est ensuite assemblée au corps de la veste. Cette technique est très bien et la présence du biais caché à l'intérieur permet déviter tout gondolage !

Il suffit de zapper l'étape "boutons" pour que le gilet devienne petite veste. Je conseille également (si vous ête de taille standard) d'emputer la longueur de 10 cm. Vu ma taille et comme je rajoute en général toujours 10 cm aux patrons, je n'ai juste rien rajouté du tout pour obtenir cette petite veste courte !

Pour terminer, l'ourlet du bas a été réalisé à l'aiguille double.

Et voici quelques photos, une fois n'est pas coutume prises au travail.

IMG_2924

IMG_2926

 

IMG_2920

Je la porte ici avec un T-shirt brodé de sequins, un jean Safran et une jolie broche héritée de ma grand-mère. Elle est à la fois confortable et chaude, grâce aux matières utilisées, avec un petit côté chic parfait pour le travail !

Je vous souhaite un agréable week-end.

Posté par Terpsi- à 11:17 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags :

02 janvier 2019

Une nouvelle année commence

2019

Posté par Terpsi- à 11:42 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,