26 février 2018

Ma petite veste en maille

Bonjour !

J'espère que vous avez passé un agréable week-end et que vous êtes parées pour affronter les frimats annoncés pour cette semaine !

Vous, qui me suivez sur Intagram, serez sans doute surpris de me voir présenter aujourd'hui une veste, alors que j'ai publié hier les photos sur mannequin d'une... robe.

Je vous dis tout : je me suis cousu une robe ET une veste.  En mode Speedy Gonzalès de la couture ! Patron et pièces de la robe décalqués reportés et coupés samedi, robe assemblée hier et pour la veste, j'ai bouclé le tout (déqualcage, découpage et assemblage) entre hier fin d'après-midi et hier soir et je la porte auourd'hui ! Qui dit mieux ?!)

Alors, allons-y pour une petite veste fort sympathique !

Côté patron :

Après avoir fouillé toute ma "patronthèque", à savoir 3 ans d'abonnement à Burda, deux ans à "Fait Main" + quelques ouvrages et revues, je n'ai trouvé qu'un seul patron de veste façon cardigan ! Eh oui, un seul, c'est dingue ça !

Il s'agit du modèle n°117 du Burda d'avril 2010, un cardigan conçu pour du jersey extensible, que j'ai confectionné façon veste à porter ouverte au regard de mon tissu.

117_cardigan

Facile à décalquer puisqu'il y a trois pièces : devant, dos, manche + un gabarit pour l'encoloure et le devant, j'y reviendrai dans le point sur le réalisation !

Côté fournitures :

J'ai optimisé un coupon de jersey de 3 mètres des Coupons de Saint Pierre. Il s'agit d'une maille jacquard à l'imprimé très sympa en dégradés blanc/gris/noir avec des palmiers, qui donne l'impression de regarder au travers d'un store à lamelles.

imprimé

Dans ce coupon, j'ai confectionné la robe et ensuite la petite veste dans ce qui me restait de tissu ! Du coup c'est zéro chutes (youpi !).

Petite déconvenue tout de même car le tissu était abimé à certains endroits. Il se présente comme deux couches de tissus l'une sur l'autre la première très fine avec le motif, entrelacée par endroits avec une seconde couche de maille noire plus épaisse. A certains endroit, la couche supérieure présentait de petits trous comme "filés" visibles à la lumière et j'ai dû faire un peu de racommodage ce qui est toujours rageant.

C'est la première fois que ça m'arrive avec ce fournisseur... Mais bon, une robe + une veste dans un  coupon à 15€ les 3 mètres, je ne vais pas trop râler non plus !

J'ai également eu besoin d'environ 1m60 de biais noir (2x80cm).

Côté réalisation :

Cette pièce est très simple à confectionner !

J'ai d'abord assemblé les épaules à la surjeteuse en insérant du lastin dans le surjet pour stabiliser la couture, puis j'ai surpiqué la couture en couchant mon surjet vers le dos, au point triple élastique.

J'ai ensuite suivi partiellement les explications de Burda pour la réalisation du tour d'encolure + devant. En effet, le cardigan présenté a une bande contrastante sur le devant, comme une parmenture apparente, ce que je ne souhaitais pas pour ma veste, au tissu plus épais que le jersey du modèle. Mais la technique présentée m'a tout de même parue intéressante, d'autant que je ne l'avais jamais encore essayée.

Une fois le biais ouvert, assemblé au niveau de ce qui sera le milieu de l'encolure au dos, et replié en deux sur lui même, il faut placer ledit biais sur le gabarit décalqué de la planche à patron et le repasser en suivant bien la courbe. On obtient alors un ruban de biais qui a exactement la forme du tour d'encolure du gilet, c'est bluffant !!!

Ensuite, j'ai simplement assemblé cette bande en forme contre le bord endroit de la veste avec la surjeteuse, et je n'ai plus eu qu'à replier le tout sur l'envers et à  le piquer pour avoir un joli bord de devant, bien net et avec une petite rigidité due  la présence de ce biais dans le pli du tissu ! C'est juste parfait comme technique !!!

Une fois la bordure terminée, j'ai assemblé les manches aux épaules, réalisé la couture de côté d'une seule traite du bas des manches au bas de la veste et fait mes ourlets (double rempli et point triple élastique) et la veste était terminée !

C'est vraiment simple et efficace, je garde précieusement ce patron, déclinable en cardigan avec un jersey plus extensible et des boutons, en veste plus longue ou encore en boléro en le racourcissant, je suis conquise !

Voici donc les photos de ma petite veste portée ce jour même, photos prises ce matin par Lénaïc avant de partir, lui à l'école et moi au travail !

D'abord des photos sans tête... Vue de 3/4.

P1010872

De dos.

P1010869

Gros plan, avec en prime le superbe collier reçu de mon chéri pour mon anniversaire !!!

P1010867

Et photos avec la tête, version "j'me la pète" pour vous souhaiter un bon début de semaine.

P1010874

Admirez cet air réjoui et ce dégagé de danseuse ... Je n'ai pas pu résister à l'envie de poster cette photo somme toute assez ridicule !!!

P1010875

A très vite, peut-être pour vous présenter la robe, mais pour le moment il fait trop froid pour montrer ses gambettes ! !

 

Posté par Terpsi- à 12:15 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


23 février 2018

Mon nouvel ensemble top/jupe ou comment réhabiliter un coupon délaissé.

Bonjour à vous !

Comme annoncé et pour bien terminer la semaine, je vous présente aujourd'hui un ensemble jupe/top confectionné avant les vacances et porté la première fois pour un déplacement professionnel sur Paris.

Je vais aussi essayer de vous convaincre d'exhumer certains de vos coupons. Vous savez  de quoi je veux parler ?!  Ces tissus achetés au feeling qui dorment sur des étagères, parce qu'au final on se demande pourquoi diantre on a pu craquer là-dessus  ! (oui, "diantre" : je suis aussi pour la réhabilitation des expressions désuètes, na !)

Côté patron(s) :

  • Pour la jupe :

j'ai cherché dans mes anciens Burda un patron de jupe sobre et simple, légèrement évasée, que je pourrais dupliquer à l'envie par la suite. Mon choix s'est porté sur le modèle 126 du magazine de septembre 2009 :

ddf77f8056ef5b4d0a9b7b8ace50b598

Modèle épuré et efficace, composé d'un devant, d'un dos et de deux parmentures. Avec des pinces, une fermeture invisible et le tout doublé (bien entendu !).

  • Pour le top :

j'ai testé un des modèles de mon cadeau de Noël, à savoir le livre "coudre le stretch". Je voulais un haut simple et féminin, avec des manches 3/4. J'ai choisi un modèle conçu à la base pour un sweat, le modèle Jeannette que voici :

8

Comme option, j'ai choisi la version longue, l'encolure en V profond et pour transformer ce sweat en top, je n'ai tout simplement pas mis de bord-côtes !

Côté fournitures :

  • Pour la jupe :

Comme je le disais plus haut, il est de ces tissus que l'on commande sur un coup de tête (ou de coeur) et qui restent sur l'étagère, sur l'air du "mais qu'est-ce qu'il m'a pris de commander ça, jamais je ne porterai un imprimé pareil !"

J'avais dans mon stock depuis plusieurs mois (années ?) un coupon d'un mètre de microfibre suédine aspect "serpent" qui était destiné à une jupe. Mais au final, j'hésitais à en faire quelque chose, jusqu'à ce que je me dise qu'il était temps de se jeter à l'eau !

J'ai également utilisé de la doublure gris clair et une fermeture invisible de mon stock, achetée en lot de déstockage. Le tout provient de chez Tissus-Price, où je trouve toujours des tissus intéressants et des bonnes affaires mercerie (il faut bien fouiner sur le site et y aller régulièrement...).

  • Pour le top :

J'ai "tapé" dans un coupon de 3 mètres de jersey bleu pétrôle des Coupons Saint-Pierre. Une couleur unie qui s'accorde bien avec l'imprimé de la jupe. J'ai également utilisé du lastin pour stabiliser les coutures d'épaule.

Côté réalisation :

  • Pour la jupe :

La microfibre n'est pas un tissu facile, d'autant que ma "peau de serpent" présente un côté légèrement laqué et un côté qui fait penser à du daim. J'avais peur que mon pied de biche ne piétine dessus, et j'avais également peur que des points sautent ou que mon fil ne casse du fait que ce type de tissu est très dense. J'ai d'ailleurs choisi un modèle de jupe simple et épuré à la fois pour mettre le tissu en valeur sans surcharge, mais aussi pour ne pas à avoir à multiplier les coutures et autres surpiqûres.

La doublure était indispensable car sinon la suédine colle aux jambes et c'est autant inesthétique que désagréable.

Les coutures latérales de la doublure et du côté sans fermeture de la jupe, le surfilage de la doublure et de la parmenture ont été faits à la surjeteuse.

J'ai utilisé une aiguille microstitch sur ma machine plate, pour réaliser les pinces, coudre le côté de la fermeture invisible et poser cette dernière, assembler à plat la doublure aux parmentures et effectuer mon ourlet invisible. Je suis d'ailleurs très contente de ma fermeture qui pour le coup est vraiment invisible et je n'ai eu à déplorer "que" deux casses de fil lors du piquage de mon ourlet. Je n'ai pas rencontré de problème de "glisse", la machine n'a absolument pas piétiné !

Voici donc ma jupe ! Je n'aurais jamais songé porter ce type d'imprimé animal et finalement, avec ce genre de tissu laqué, je trouve que ça le fait vraiment !! La coupe est idéale, passe-partout et confortable, je referai ce modèle sans hésitation !

P1010861

  • Pour le top :

J'ai donc pris le parti de convertir un modèle de sweat en t-shirt, ce qui finalement n'est pas bien compliqué.

Le plus difficile dans cette réalisation est l'encolure en V profond car la pose d'une bande au niveau de l'angle du V n'est jamais une chose facile. J'ai commencé par assembler les épaules à la surjeteuse en insérant du lastin dans ma couture pour les soutenir. Puis, j'ai suivi les conseils du livre en procédant à la pose de ma bande d'encolure à plat,  avant de coudre les côtés, une fois les épaules (et éventuellement les manches) fixées. Habituellement, j'assemble tout à la surjeteuse, et ensuite je passe aux finitions, ce qui fait que je pose mon encolure sur un vêtement "en forme" quasiment fini !

C'est tout bête, mais c'est vrai que ça facilite bien la tâche de procéder dans cet ordre, car on peut bien positionner sa bande à plat  !!! Bon, j'avoue tout de même qu'une encolure en V ça reste assez compliqué, mais je me suis plutôt bien débrouillée ! Une fois l'encolure posée j'ai surpiqué au point triple élastique, puis assemblé les côtés à la surjeteuse et piqué mes ourlets au triple élastique également.

Voici donc ce "Jeannette" converti en top à manches 3/4. L'encolure est sympa, mon seul bémol est que le tissu marque au fer (à repasser sur l'envers la prochaine fois...) !

P1010863

Au final, j'ai un ensemble sympa, que j'ai porté avec une veste tailleur à Paris, ou avec un gilet au quotidien, il est très agréable et allie, je trouve, confort et élégance.

P1010858

P1010860

Pour la "peau de serpent", je n'ai eu que des compliments depuis que je porte cette jupe !

Comme quoi, il faut parfois tout simplement oser... Alors, jetez donc un oeil à votre stock de coupons ! Je suis certaine que vous aussi avez des tissus mal aimés qui ne demandent qu'à être exploités  ! Mon seul conseil c'est de la sobriété et de la simplicité car les imprimés marqués supportent mal les frous-frous, les fronces et autres découpes...

A vous de jouer, et très bon week-end !

Posté par Terpsi- à 11:43 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,

20 février 2018

"Postavrac" : retour de vacances

Hello !

Me voici de retour après une bonne semaine de vacances !

Quoi de mieux qu'un petit post à vrac pour rattraper le temps perdu ?!

Commençons par le concours de danse.

Lucie a obtenu un deuxième prix, ce qui correspond à une note située entre 14 et 15/20. Même si elle n'a pas eu la sélection au concours national qu'elle espérait (il fallait au moins avoir 16/20), c'est tout de même très encourageant pour une première participation en modern'jazz (elle reste encore trop "classique" sur certains mouvements), et avec une cheville plus qu'incertaine.

IMG_20180211_164708_804

Pour ce qui est du justaucorps, au final ce type de couleurs froides a un rendu un peu terne sur scène, d'autant que Lucie a la peau très pâle. La prochaine fois nous opterons pour un coloris avec davantage de peps !

Tout a bien tenu, pas de remontée du shorty dans les fesses (merci le Satien) et pas de dégringolade du col grâce au crochet qui a parfaitement tenu.

A ce sujet, je n'arrive pas à m'expliquer comment la patineuse française a pu voir son col se détacher aux J.O... Mais c'est une autre histoire !

Ensuite, il y a eu les préparatifs du départ à la montagne... J'ai fait du pain au levain qui a bien gonflé...

DSC_1396

et une jolie brioche tressée.

DSC_1394

Et pour finir un très agréable séjour : la montagne est belle en toute saison !

DSC_1470

Le fiston, très fier devant le Mont Blanc avec sa troisième étoile en poche !

DSC_1481

Je vous dis à très vite pour de nouvelles créations coutures, avec au programme un ensemble jupe microfibre et top jersey !

 

Posté par Terpsi- à 14:06 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2018

Justaucorps Jodie

Enfin !

Je trouve un moment pendant ma pause déj'  pour écrire ce petit post, vous donner quelques nouvelles et vous présenter le justaucorps Jodie complètement terminé !

Beaucoup de déplacements à Paris m'ont occupée ces derniers temps, dont le dernier en date lundi et mardi pour une formation. J'ai quitté la capitale in extremis avant le chaos lié à la neige !!!

Lucie va mieux, elle a eu ses rendez-vous kiné et traumato hier, et elle a le feu vert médical pour son concours, même si la cheville est encore fragilisée. Je tiens sincèrement à vous remercier du fond du coeur pour tous vos gentils mots d'encouragements et vos souhaits de bon rétablissement. Ce sont vraiment de bonnes ondes. Lucie, à qui je fais souvent part de vos commentaires, en est toujours très touchée !

Elle a pu redanser hier. Globalement elle est ok, mais souffre encore sur quelques mouvements, dont un saut au sol (concept étrange me direz-vous) de son enchaînement de concours, qu'elle n'a pas du tout réussi à effectuer.

Nous verrons donc ce qu'il en sera après son cours de vendredi pour avoir le verdict de sa professeur de danse, mais on croise les doigts pour qu'elle puisse participer, même si de fait, nous n'attendons pas de prix mirobolant vu cette interruption de 3 semaines !

Voici donc le justaucorps/combishorty Jodie terminé. Je suis contente car c'est un modèle que j'ai vraiment pensé, dessiné, patronné et cousu !

La qualité des photos est moyenne vue la faible luminosité du moment et je m'en excuse !

De face.

DSC_1424

Et de dos.

DSC_1427

Je suis contente de ma goutte qui rend très bien. Le shorty est également bien ajusté et ne plisse pas du tout !

Le col tient grâce à un crochet.

Quelques photos en mouvement, en profitant d'un petit rayon de soleil !

On voit que c'est bien ajusté, je suis contente.

DSC_1422

Une jolie pose qui montre à quel point le vêtement peut être sollicité.

DSC_1429

La même pose, vue sous un autre angle.

DSC_1430

Pour le concours, le justaucorps sera porté jambes nues, nécessitant l'achat d'un stick de "ça tient". Chose que je viens de découvrir, et qui est une espèce de colle corporelle qui sert à la base pour fixer les bas de contention.

colle-nippies-satien-60ml

En vrai, ça s'appelle de la colle Sigvaris SATIEN ("It stays" en anglais)

Le "Satien" permet de coller le shorty aux cuisses pour éviter toute remontée intempestive dans la raie des fesses pendant l'enchaînement.

La tenue sera complétée par des bottines de modern jazz couleur chair.

Restent à définir coiffure et maquillage, ce qui sera évoqué demain soir avec la prof' !

Voilà, les dés sont jetés, espérons maintenant qu'elle pourra concourir.

Pour ma part, je vous donne rendez-vous pour un prochain post dans une dizaine de jours, après un petit séjour revitalisant en montagne !

A très bientôt.

 

 

Posté par Terpsi- à 14:15 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 février 2018

Justaucorps Jodie : point d'étape

Bonjour !

Le week-end approche et j'ai décidé de vous faire un petit point d'étape.

Entre deux déplacements à Paris, je vous donne d'abord quellques nouvelles de Lucie. Elle est toujours au repos et se remet plutôt bien. Nous avons vu préalablement à toute rééducation, son ostéopathe qui a bien remis en place tous les petits os de la cheville et du pied qui avaient bougé lors de la torsion qui a provoqué l'entorse. Ensuite, nous avons vu le kiné qui pense qu'elle pourra concourir le semaine prochaine si elle continue ainsi.

Du coup, nous sommes plus optimistes qu'il y a deux semaines, et j'en profite pour vous présenter l'état d'avancement de sa tenue, que j'ai décidé d'appeler "Jodie".

Pour ce qui est du patron, c'est un modèle de ma conception, que j'ai dessiné à partir des idées de Lucie : un mix dentelle et lycra, un bas "shorty" des manches longues et des épaules dégagées. Pour mémoire, voici le dessin.

luciejazz2018

Le dessin a été validé par sa prof, à l'exception de la jupette qui n'est pas dans le syle de la chorégraphie.

Je me suis donc attelée à partir de deux patrons Jalie, à créer mon propre modèle. J'ai redessiné la partie shorty, raccourci le buste, créé un empièecment "goutte" pour le dos, dessiné des manches, un empiècment devant et un col.

Côté tissu, Lucie avait flashé depuis longtemps sur une dentelle parme très jolie de mon stock, mais dans un ton difficile à assortir. J'ai finalement trouvé un joli lycra maillot taupe sur le site de Mzelle Fourmi, qui s'assortit bien avec la dentelle.

J'ai commencé par le plus simple : l'assemblage du shorty à la surjeteuse.

DSC_1400

A suivi la confection du bustier, dont les pièces sont assemblées à la surjeteuse et les découpes du devant surpiquées au point triple élastique.

DSC_1399

J'ai ensuite fixé mes empiècements de dentelles devant et dos par les épaules et me suis attaquée à ma goutte que j'ai bordée d'élastique lingerie.

DSC_1401

Petit zoom sur la finition qui a un beau rendu je trouve, ça finit bien la dentelle.

DSC_1402

Et voilà tout mon petit bazar !

DSC_1398

Une fois les manches et le col terminés et assemblés, il faudra essayer pour faire les derniers ajustements et la fixation du col. Je pense que ce sera fini pour ce week-end, on tient le bon bout !!!

A très vite pour la suite !

 

 

Posté par Terpsi- à 16:07 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,